Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

13 septembre 2008

L'amour de Phèdre

Drame de Sarah Kane.

Hippolyte est un éternel adolescent, trentenaire, gras et que rien ne divertit. Phèdre est toujours amoureuse de lui. Pour le détourner de son oisiveté et des vacuités télévisuelles, elle lui offre son amour plein et entier. Lui ne comprendra que trop tard la valeur du présent qui lui ai fait, et il humilie la reine amoureuse, la poussant au suicide. Soumis à la vindicte populaire, le prince désabusé vit sa dernière jouissance et expire dans un soupir de regret.

Il n'est pas aisé de réécrire un classique grec et d'en tirer un texte original mais fidèle au modèle. Sarah Kane réussit ce tour de maître, et présente le mythe de Phèdre sous l'éclairage cru d'une ampoule du XX° siècle. Le langage est violent, parfois nauséeux, à l'image de l'auteur. Pas facile d'adhérer. Pour ma part, c'est un grand oui. Mais un texte de Sarah Kane par an, c'est suffisant... Faut le temps de digérer.

Posté par Lili Galipette à 17:06 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [1] - Permalien [#]

Commentaires sur L'amour de Phèdre

  • je te rejoins tout à fait sur ton appréciation de S.Kane. Je viens de lire Purifiés qui fait désormais partie de mes traumatismes littéraires! c'est puissant...violent... ça bouscule et c'est tant mieux!
    c'est toujours un plaisir de te lire, lili! a bientôt! mims

    Posté par emilie, 07 octobre 2008 à 21:45 | | Répondre
Nouveau commentaire