Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

18 septembre 2008

Le premier amour

Roman de Santiago H. Amigorena.Premier_amour

Santiago est un tout jeune homme quand il rencontre Philippine. Ces deux-là s'aiment à la folie. Garçon taciturne, Santiago écrit partout, tout le temps. L'amour avec Philippine devient une suite de préliminaires littéraires avant d'être une jouissive pénétration par le Verbe. Tout n'est que sensualité entre eux. Jusqu'au jour où leur amour devient leur premier amour et qu'il s'achève, les laissant seuls avec eux-mêmes.

Ce texte est une ode à l'amour et au plaisir charnel. La narration se fait sensuelle et caressante pour mieux nous entraîner au coeur du texte. La plume semble échapper à l'auteur, et les mots se bousculent, se rencontrent, se téléscopent. C'est très bien écrit, la langue est riche et soutenue. Le langage est exploré jusqu'au plus profond. J'ai dévoré les pages à toute allure, incapable de m'arrêter. L'histoire, au demeurant d'une simplicité désarmante, est racontée de telle manière que tout devient sublime.

Posté par Lili Galipette à 15:12 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Le premier amour

  • ah ah, voilà qui est bien tentant...

    Posté par liliba, 24 septembre 2008 à 20:25 | | Répondre
Nouveau commentaire