Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

19 février 2011

H. Histoire de Heathcliff de retour à Hurle-Vent

Heathcliff_revient___HurleventRoman de Lin Haire-Sargeant.

Où a disparu Heathcliff après avoir entendu l'aveu partiel de Catherine et l'annonce de son prochain mariage avec Edgar Linton ? Comment est-il devenu riche, dépassant sa condition de rustre domestique pour revenir en terrain conquis à Hurle-Vent ? Le mystère qui entoure les trois années d'absence d'Heathcliff s'élucide dans une longue lettre que l'homme a adressé à Catherine la veille de son mariage avec Linton. Il raconte comment Mr Are, un gentilhomme, lui a offert sa protection, a fait de lui un être accompli et lui a permis de connaître ses origines. "Cathy, pour toi, je suis devenu un gentleman."  (p. 29) Mais de gentleman, il n'a que l'apparence : sa longue épître révèle les noirceurs d'une âme qu'aucune miséricorde n'a jamais éclairée.

Certaines en ont rêvé. Lin Haire-Sargeant l'a fait. Elle a osé fantasmer à voix haute sur Heathcliff. Elle a osé combler la lacune des Hauts des Hurle-Vent. Elle imagine même une fin alternative à l'histoire de Catherine et Heathcliff, en réécrivant une partie de l'oeuvre d'Emily Brontë tout en laissant planer des interrogations et des mystères.

Le récit des années d'apprentissage d'Heathcliff est plaisant. Mr Are est un personnage secondaire suffisamment complexe pour ne pas dénaturer l'esprit du roman d'Emily Bronte. Il a des ambitions de pygmalion : "Quant à mes raisons, que diriez-vous si je vous expliquais que je me suis mis en tête, voilà quelques temps, de façonner quelqu'un à ma propre image ? De m'essayer à l'immortalité en créant un double de moi-même ?" (p. 87) À son contact, Heathcliff quitte ses oripeaux de palefrenier crotté et acquiert les manières policées d'un homme du monde. Mais il est toujours poursuivi par le souvenir de Cathy : il l'entend dans son sommeil, comme si la jeune femme avait commencé à le hanter avant même de mourir. Et sa haine d'Egdar Linton palpite toujours : "Ce garçon est tellement insignifiant qu'il confine au néant." (p. 147) Lin Haire-Sargeant introduit le jeune Linton dans les années dorées d'Heathcliff, permettant à ce dernier d'entamer ses machiavéliques desseins. Au contact de Linton, il révèle la plus noire part de lui-même jusqu'à l'absolue cruauté que représente une mutilation humiliante.

Mais le plus intéressant dans ce texte, ce sont les clins d'oeil et les références. La lettre d'Heathcliff, conservée pendant des années par Mrs Dean, la gouvernante de Thrushcross Grange, est arrivée entre les mains de Mr Lockwood, locataire des mêmes lieux dans le récit d'Emily Brontë. Mr Lockwood s'apprête à rejoindre Mrs Dean, mourante. Dans le train, qui rencontre-t-il ? Une jeune fille blessée d'amour qui revient de Bruxelles pour soigner son père malade. Cette jeune fille s'appelle Charlotte Brontë. Durant la nuit que dure le voyage, elle lit la lettre d'Heathcliff qui fut un ami de sa soeur Emily. "Je pressentais confusément que les pages qui révélaient les secrets de Heathcliff recelaient également certains des miens." (p. 26) Ainsi, Heathcliff, personnage fictif, attire dans son univers des personnes de chair. Charlotte Brontë devient un être de papier. Mais sa présence dans le texte attire Heathcliff vers la vie. "Jusqu'à ce jour, Heathcliff était pour moi l'ami d'Emily : son ami exclusif, car elle ne nous avait jamais permis de le rencontrer." (p. 71)

Lin Haire-Sargeant pousse loin le mélange des genres et la réécriture. Si Heathcliff devient "réel", elle fait également de son histoire le substrat d'un autre roman, celui qu'écrira Charlotte Brontë. Les origines d'Heathcliff prennent racine dans un monde où une certaine Jane Eyre et une certaine Blanche Ingram font leur apparition. Quand Heathcliff rencontre Jane Eyre, l'oeuvre des Brontë devient une et indivisible. "Avec Emily, Branwell, et je n'aurais garde d'oublier Anne, nous nous étions créé, dès l'âge le plus tendre, des mondes imaginaires [...] et il nous fallait coucher nos inventions sur le papier comme d'autres tiennent un journal des évènements quotidiens."  (p. 69) La boucle est bouclée, Heathcliff, Jane Eyre Mr Are/Rochester et tous les autres retrouvent les univers fictifs d'où ils ont été tirés.

Ce roman est ambitieux et prometteur mais il souffre d'une "fan-attitude" certaine. Impossible de ne pas ressentir la passion que Lin Haire-Sargeant nourrit pour les textes des soeurs Brontë. La qualité du roman est très inégale. La narration par superposition de voix et l'enchâssement des récits sont des techniques littéraires périlleuses et l'auteure vacille souvent. La bascule de la lettre d'Heathcliff à la lettre de Mrs Dean puis aux réflexions de Charlotte pour en venir aux révélations d'Emily s'avère malaisée voire grossière. De ce texte, je ne retiendrai que la réunion improbable de deux monstres de la littéraire britannique : Heathcliff VS Jane Eyre, un combat au sommet !

Posté par Lili Galipette à 09:27 - Ma Réserve - Lignes d'affrontement [16] - Permalien [#]

Commentaires sur H. Histoire de Heathcliff de retour à Hurle-Vent

  • Le concept me semble intéressant, j'aime les jeux sur l'intertexte et les histoires alternatives.

    Posté par Mélusine, 19 février 2011 à 10:37 | | Répondre
  • @ Mélusine

    Oui, c'est intéressant sur le fond. mais la forme, bof...

    Posté par Lili Galipette, 19 février 2011 à 11:01 | | Répondre
  • J'ai peu d'être déçue mais j'ai tellement aimé le livre original que peut-être que cet hommage me plairait.. ou pas ...
    Le mieux va être que je me fasse mon propre avis sur la question

    Posté par Kikine, 20 février 2011 à 15:51 | | Répondre
  • @ Kikine

    Honnêtement, je pense que les puristes ne pourront qu'être déçus. Mais l'idée est sympathique.
    Bon dimanche.

    Posté par Lili Galipette, 20 février 2011 à 15:55 | | Répondre
  • Je pense que ce livre me plairait. Un combat entre Heathcliff et Jane Eyre serait très intéressant pour moi car à 2-3 mois d'intervalles, j'ai lu "Jane Eyre" et "Les Hauts de Hurle-Vent".

    Posté par Anne, 21 février 2011 à 20:04 | | Répondre
  • @ Anne

    Alors, je te souhaite une bonne lecture !

    Posté par Lili Galipette, 21 février 2011 à 20:24 | | Répondre
  • H histoire de Heathcliff de

    Je crains d'être déçue par Heathcliff revient à
    Hurlevent mais je vais peut être l'acheter à titre de document pour éventuellement le lire plus
    tard car je termine juste ma relecture des Hauts de Hurlevent et je craindrais de tout mélanger.

    Posté par Monique, 23 janvier 2012 à 11:25 | | Répondre
  • @ Monique

    Ce roman ne peut que se lire après "Les hauts des hurlevent". Il apporte tout de même des perspectives intéressantes pour mieux comprendre le roman source.
    Merci de votre passage et à bientôt.

    Posté par Lili Galipette, 23 janvier 2012 à 11:28 | | Répondre
  • Heathcliff revient...

    C'est cette rencontre avec Jane Eyre et les Brontë
    que je redoute comme complication...

    Posté par Monique, 23 janvier 2012 à 14:00 | | Répondre
  • @ Monique

    En effet, c'est stupéfiant...

    Posté par Lili Galipette, 23 janvier 2012 à 14:12 | | Répondre
  • Heathcliff revient...

    Mais est-ce que l'on retombe sur ses pieds?

    Posté par Monique, 23 janvier 2012 à 14:19 | | Répondre
  • H histoire de Heathcliff de

    Après ces rencontres stupéfiantes,est-qu'on retombe "sur ses pieds" par rapport au roman-source?

    Posté par Monique, 23 janvier 2012 à 14:32 | | Répondre
  • @ Monique

    Oui, l'ensemble est très cohérent.

    Posté par Lili Galipette, 23 janvier 2012 à 14:42 | | Répondre
  • H histoire de Heathcliff de

    J'ai beaucoup aimé cette lecture mais j'ai détesté
    la fin.Les "révélations" d'Emily cassent tout et enlèvent toute valeur à ce qui précédait.Et la chambre ensanglantée,c'est d'un goût..........

    Posté par Monique, 06 février 2012 à 11:04 | | Répondre
  • H histoire de Heathcliff de

    Exite-t-il d'autres histoires alternatives d'autres romans célébres? A part une suite de
    "Autant en emporte le vent"_ qui à mon avis se
    suffit_je n'ai entendu parler de rien.

    Posté par Monique, 06 février 2012 à 11:13 | | Répondre
  • @ Monique

    Il est vrai, comme je le dis dans mon billet, que l'association de la famille Brontë à l'histoire d'Heathcliff relève de la fan-attitude et qu'elle est assez forcée.
    Pas d'autres suggestions à vous faire pour le moment. Bonne semaine.

    Posté par Lili Galipette, 06 février 2012 à 12:37 | | Répondre
Nouveau commentaire