Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

23 septembre 2011

Sauve qui peut

Sauve_qui_peutRecueil d'illustrations de Sempé.

Avec une plume trempée dans une encre toujours sympathique, Sempé croque joliment les mesquineries ordinaires. De la scène de ménage aux déboires d’un artiste en passant par certains salons bien fréquentés, Sempé se fait le génie du minuscule, le chantre du détail et l’amoureux de l’infiniment précieux.

Les illustrations sans parole ne sont pas les moins efficaces ni les moins drôles. Mais à aucun moment on ne s’esclaffe. C’est tout le talent de Sempé, nous faire rire sans médire, nous amuser sans se moquer. La plume du dessinateur est légère et se refuse à la méchanceté. Elle ne dévoile rien qu’on ne connaisse rien déjà, mais elle illustre les situations qu’on pourrait ne pas voir. Sempé fait s’envoler la morosité et l’inertie. D’une scène banale, il fait un joyeux champ de foire.

Difficile de ne pas apprécier ce recueil d’illustrations. Tout y est frais et bon enfant, même les fins de non-recevoir. « Mais non, Monsieur Martin, on n’a pas changé une ligne de votre pièce ; on en prend une autre… » Si l’illustrateur n’utilise que le noir pour croquer le monde, rien n’est triste ou déprimé sous sa plume.

Sauve qui peut ? Oui, Sempé nous sauve du banal et du routinier. Le ton gentiment féroce de ses saynètes a quelque chose du théâtre de boulevard mais Sempé, ange aimable, est passé par là et nous fait aimer les petits personnages qui s’agitent sur la scène. Madame est une mégère plus ou moins apprivoisée, Monsieur est un pater familias qui laisse à désirer. Mais qu’importe le ridicule des situations, ces petits héros du rien-du-tout nous plaisent et nous parlent car ils sont ceux dont nous endossons les costumes. Nous ne sommes pas gênés aux entournures, le rôle nous va comme un gant : Sempé se fait le metteur en scène d’un théâtre quotidien pour notre plus grand plaisir.

Posté par Lili Galipette à 05:10 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Sauve qui peut

  • Voilà bien longtemps que je n'ai pas vu ni lu du Sempé ! Comme tu le dis si bien, on ne s'esxclaffe pas mais xc'est toujours très bien !

    Posté par Asphodèle, 25 septembre 2011 à 10:03 | | Répondre
  • @ Asphodèle

    "xc'est toujours très bien" ? Tu n'as pas résolu ton souci donc... La touche [x] est peut-être coincée avec la touche [c]... une miette de gâteau ? Tu as essayé de la retirer ?

    Posté par Lili Galipette, 25 septembre 2011 à 12:04 | | Répondre
Nouveau commentaire