Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

15 avril 2012

Les melons de la colère

Melons_de_la_colereRoman graphique de Bastien Vivès.

Magalie est une belle jeune fille qui souffre au quotidien de sa trop volumineuse poitrine. Les douleurs devenant insupportables, elle demande à ses parents de pouvoir subir une intervention. Pauvres et ignorants, les deux paysans demandent l’avis d’un médecin qui, à son tour, demande l’avis d’un collègue, puis d’un autre et encore d’un autre. Magalie s’étonne des pratiques des médecins : de fait, les praticiens se moquent bien de soulager la douleur de la jeune fille, ils ne veulent que profiter et abuser de ce corps extraordinaire. Alerté, le père cherche à obtenir réparation, puis vengeance.

Ainsi que l’annonce clairement le bandeau sur le livre, ce roman graphique est à réserver à un public adulte ET averti. Bastien Vivès a produit une œuvre bien loin des romances juvéniles de Dans mes yeux ou de Amitié étroite. Mais qu’on ne se méprenne pas : même si le sujet est hard et si l’image ne l’est pas moins, il n’y a pas que du sexe dans cette bande dessinée. L’ouvrage interroge sur le rapport de chacun à son propre corps et sur le regard que les êtres portent les uns sur les autres. Que voient-ils ? Que veulent-ils ? La réponse est nette, un brin désespérante, mais le tout ne manque pas de finesse et d’humour. Finalement, c’est à chacun de trouver en lui-même la force de supporter ce que la nature lui a donné.

Melons_de_la_colere_2

On retrouve la même image et le même graphisme que dans Polina : des aplats gris, blancs et noirs et des visages à peine esquissés, parfois sans traits précis. Bastien Vivès a un don particulier pour dessiner des corps. On est très loin du nu académique, mais l’image est belle. Et quoi qu’en pensent certains, il ne s’agit pas seulement d’illustrer le fantasme masculin de la grosse poitrine ou du membre démesuré.

Melons_de_la_colere_1

Le titre parodie clairement le roman de Steinbeck. On trouve un monde paysan pauvre, mais attention, c’est un monde qui va chez Darty faire développer ses photos ! Et ça donne lieu à un échange pour le moins savoureux ! « Quel est votre système d’exploitation ? / Une ferme avec un tracteur. / Non, non, mac, PC ? » Donc, ce roman graphique est hard et il est drôle. C’était ma première BD X et j’ai trouvé ça pas mal ! Chapeau bas à Bastien Vivès qui prouve ici qu’il sait aborder des thèmes différents.

Posté par Lili Galipette à 14:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Les melons de la colère

  • Intéressant, j'aime le style Vivès et cette BD a l'air plutôt réussie. Je note!

    Posté par Mélusine, 15 avril 2012 à 18:23 | | Répondre
  • @ Mélusine

    Sujet différent ! Âmes sensibles s'abstenir !

    Posté par Lili Galipette, 15 avril 2012 à 18:44 | | Répondre
Nouveau commentaire