Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

06 décembre 2012

Interview de Sophie Adriansen

Hier, je vous parlais du dernier roman de Sophie Adriansen, J'ai passé l'âge de la colo. Aujourd'hui, je vous propose une petite interview de l'auteure qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions.

Sophie Adriansen est écrivain et membre de la Société des Gens de Lettres. Elle participe à de nombreux jurys littéraires et elle est bien connue des blogueurs grâce à son blog de lecture, Sophielit. Elle a publié le roman Je vous emmène au bout de la ligne, le témoignage Trois années avec la SLA et la nouvelle Un meeting. Elle a également participé à de nombreux ouvrages collectifs. N'hésitez à visiter son site et son blog !

*****

Jai_passe_lage_de_la_colo

Quelle est ton expérience de la colo ? L’as-tu connu du côté des jeunes ou des animateurs ?

Je suis effectivement beaucoup allée en colo (toujours et seulement aux sports d’hiver). Plus tard, j’ai passé mon BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur). J’ai en outre été chanceuse : du CP à la 3ème, je me suis trouvée dans des classes dont les enseignants organisaient des voyages. Je suis ainsi partie chaque année pour des destinations et des activités très diverses… qui se doublaient de rencontres aussi, car souvent une classe d’élèves d’un autre établissement se joignait à nous. Bref, on peut dire qu’en effet, j’ai pratiqué les voyages de groupes d’enfants !

 

À écouter la playlist de la colonie des Trois Sapins, on peut se demander si elle a tourné en boucle dans les écouteurs de ton walkman. C’est le cas ?

Disons que j’aime beaucoup chacun des morceaux de cette playlist, tous sont importants pour moi à leur façon, j’ai vu sur scène plusieurs des artistes dont il est question ; cependant, j’ai « rencontré » ces chansons de différentes manières. La plupart d’entre elles portent un message d’ouverture aux autres et de lâcher prise, deux choses que Sybille découvre par elle-même pendant sa colo. Je suis convaincue du pouvoir de la musique, aussi bien de celui des textes que de celui des rythmes. J’avais envie d’associer ici les rencontres humaines et musicales (et aussi, sans doute, de partager ces morceaux « fétiches »).

 

Comment es-tu entrée en contact avec les Éditions Volpilière ?

Les Editions Volpilière, c’est avant tout Elisabeth, éditrice et fondatrice de la maison. Nous nous sommes croisées au salon de Châteauroux début 2010, avons fait une dédicace commune au profit des P’tits courageux il y a un an… Dans l’intervalle, elle avait publié un roman jeunesse que j’ai lu et aimé. J’avais finalisé « Ca fait longtemps que j’ai passé l’âge de la colo » (titre initial) peu de temps auparavant, je le lui ai adressé…

 

Quand on est un jeune auteur, comment passe-t-on d’un roman sur le métro, d’un témoignage sur la SLA et d’une nouvelle sur un meeting d’extrême-droite à un roman jeunesse ?

Il n’y a rien de véritablement décidé à l’avance : chaque livre correspond à un moment, à une disposition d’esprit, à une envie, à une urgence… « Je vous emmène au bout de la ligne », est né d’une volonté, mûrement réfléchie, de faire connaître le métier de conducteur de métro. « Trois années avec la SLA » a été dicté par le besoin qu’a eu mon oncle de témoigner de son expérience de vie avec la maladie. J’ai gardé neuf ans à l’intérieur l’histoire d’« Un meeting » avant d’en faire un court roman, poussée par le vent mauvais qui souffle de plus en plus fort. Quant à « J’ai passé l’âge de la colo ! », il fait appel à des souvenirs bien plus anciens, et je suis partie l’écrire « dans le contexte » : à la montagne !

 

As-tu d’autres projets de roman jeunesse ? Plus largement, quels sont tes envies maintenant ?

Je vais à nouveau publier pour la jeunesse en 2013, chez Nathan, dans la collection L’Énigme des vacances. Une intrigue autour d’un ange-gardien destiné aux 12-13 ans. J’aimerais aussi m’adresser aux plus jeunes, ceux qui ne savent pas encore lire seuls…

En parallèle, je continue à écrire pour les adultes. Par le hasard des calendriers de publications, ce sont deux livres qui paraîtront début 2013, une biographie de Louis de Funès et un premier roman…

Bref, tu auras encore, si le cœur t’en dit, l’occasion de me lire l’année prochaine ! Merci beaucoup Lili Galipette pour cette interview !

*****

Pour ma part, je vous conseille vivement les titres du catalogue des Éditions Volpilière. Pour vous faire envie, voici mes billets de certains d'entre eux.

Posté par Lili Galipette à 09:00 - Mon Boudoir - Lignes d'affrontement [8] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Interview de Sophie Adriansen

  • Mais oui ! Je me disais bien que je connaissais le nom ! En tous les cas, merci Lili pour cette interview qui permet de mieux connaître Sophie Adriansen.

    Posté par Lydia, 06 décembre 2012 à 09:11 | | Répondre
  • Elle est gentille comme tout Sophielit, je ne savais pas ! Et comme j'ai loupé ton billet d'hier je m'empresse d'aller le lire !!!

    Posté par Asphodèle, 06 décembre 2012 à 11:55 | | Répondre
  • Bravo à Sophie !
    et à toi aussi ma Lili pour cette interview !

    Posté par liliba, 06 décembre 2012 à 14:27 | | Répondre
  • Très belle interview ! J'ai pu papoter longuement avec Sophie ce week-end, nous avons passé un bon moment ! dans ce cas-là ne dit-on pas "une auteure à suivre" ?

    Posté par George, 06 décembre 2012 à 20:48 | | Répondre
Nouveau commentaire