Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

29 mai 2013

Le lapin de malheur

Lapin_de_malheurRoman jeunesse de Natalie Zimmermann. Illustration de Christophe Besse.

Saviez-vous qu’une superstition du monde marin concerne les lapins ? S’il embarque, cet adorable rongeur est supposé faire monter le malheur à bord du bâtiment. C’est bien le drame de notre héros, un petit lapin qui rêve de devenir marin et de naviguer sur toutes les mers. Mais qu’ils le voient approcher, les matelots préfèrent abandonner le navire ! « Tout ça, c’est bien beau, mais veut dire que personne ne m’emmènera jamais sur l’eau ! » se lamenta le jeune lapereau. Qu’est-ce que j’ai fait pour être lapin, moi qui voudrais être marin ! » (p. 8)

Par chance, le petit lapin rencontre un renard sur les quais. « J’ai pensé que toi et moi, on pourrait s’associer pour remettre à leur place cette bande de peureux et de superstitieux. » (p. 17) Ni une, ni deux, les deux compères retapent une barque et lui font battre pavillon noir à tête de lapin. LE LAPIN DES MERS est prêt à affronter les océans ! À l’abordage ! Et voilà le petit lapin et son ami renard qui écument les mers et terrorisent les marins. Hélas, quand la tempête survient, les deux amis font triste figure : et si la mer était finalement plus jolie vue de la terre ?

Ce petit roman abondamment illustré est très drôle. Quel bonheur de voir un petit lapin avec une jambe de bois et une longue vue ! Les pirates des Caraïbes n’ont qu’à bien se tenir, la relève est assurée !

Posté par Lili Galipette à 14:50 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Le lapin de malheur

Nouveau commentaire