Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

19 juillet 2013

Olympe de Gouges

Olympe_de_GougesRoman graphique de Catel Muller (dessins) et de Jose-Louis Bocquet (scénario).

Née à Montauban, Marie Gouze est une petite fille pleine d’énergie et de questions. La rumeur la veut bâtarde, fille de Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, mais Marie est élevée comme l’enfant du boucher Gouze. Devenue une jeune femme instruite et curieuse, elle est contrainte par sa famille à épouser un officier de bouche. « Je préfère la fréquentation des livres à celles des tripes. » (p. 70) Louis-Yves Aubry succombe à une fièvre peu de temps après le mariage. Veuve à 18 ans, Marie, qui se fait désormais appeler Olympe de Gouges, n’a aucun désir de se remarier. « Mon fils n’a plus de père et pourtant je me réjouis d’être une femme sans époux… Le malheur divin est ma providence ! Comment puis-je être une bonne chrétienne ? » (p. 90) Pour la jeune veuve, cette indépendance de corps et d’esprit et précieuse et elle est bien décidée à élever son fils Pierre dans les principes des Lumières. Alors, pour l’endormir, quoi de mieux que de lui lire des passages de Manon Lescaut, le sulfureux roman de l’abbé Prévost !

« Une femme ne peut pas rester seule dans ce monde. / Seule ou libre ? » (p. 112) Olympe a choisi, elle sera libre, mais jamais seule. Elle devient la maîtresse de Jacques Biétrix de Rozières, riche entrepreneur. Elle refusera toujours de l’épouser, mais l’homme sera généreux et lui assurera sa protection toute sa vie. Résidant désormais à Paris, Olympe ne tarde pas à fréquenter les cercles des érudits et des libres penseurs. Son esprit fait mouche et elle commence à écrire : romans, pièces de théâtre, pamphlets et autres textes lui assurent rapidement une renommée et une reconnaissance dans le monde des lettres, même si ses écrits ne plaisent pas à tout le monde.

Olympe_de_Gouges_2

Généreuse, passionnée, engagée et résolue à combattre toutes les injustices et toutes les inégalités, elle assiste aux États Généraux qui se tiennent à Versailles et au Jeu de Paume. « La Nation doit comprendre l’injustice qui est faite aux femmes. J’ai défendu les Noirs ; mes sœurs sont-elles mieux traitées ? » (p. 320) Oui, la déclaration des droits de l’homme est une belle chose, mais les femmes y sont oubliées. « Si les femmes sont reconnues responsables et punissables par la justice, alors on doit leur donner accès à l’urne et à la tribune. » (p. 328) Olympe fait de l’égalité des femmes son cheval de bataille et rédige avec ferveur la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Hélas, à force de dénoncer les excès et les défauts des révolutionnaires, elle s’attire les foudres des meneurs du soulèvement et son patriotisme est remis en cause. Elle finira guillotinée, comme tous ceux qui dérangent par leurs faits, leurs écrits et leurs pensées.

Au fil des pages, on croise Bernardin de Saint-Pierre, Condorcet, Benjamin Franklin, Danton ou au Palais Royal, partout où la Révolution s’écrit. L’ouvrage s’achève sur une chronologie très détaillée de la vie et de l’œuvre de la belle Olympe, ainsi sur des notices biographiques de tous les personnages cités. Chaque chapitre présente une date et un lieu et la page liminaire de chacun d’eux est comme une gravure fine et délicate. Un grand bravo à Catel Muller poura voir si bien rendu les vêtements de l'époque ! Ce roman graphique en noir et blanc est un très bel hommage à la figure fondatrice du féminisme social et éclairé. En ces jours où les Femen s’exposent à moitié nues pour revendiquer les libertés de la femme, il semble que le combat d’Olympe doit continuer, et de plus belle.

Olympe_de_Gouges_1

Posté par Lili Galipette à 06:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [23] - Permalien [#]

Commentaires sur Olympe de Gouges

  • bonjour Lili,

    C'est pas en nous donnant des billets comme celui-ci que nos PAL vont fondre ! lol.
    J'aime beaucoup ce genre de lecture historique qui sous couvert de roman en dit plus long qu'un documentaire ennuyeux.
    Je vais oser le rajouter et mine de rien, je glisserai l'info pour une idée cadeau comme ça j'aurai l'impression que ma PAL ne souffrira pas... Oui Madame c'est un cadeau et on ne refuse pas un cadeau ....
    Avec le sourire

    Posté par lilousoleil, 19 juillet 2013 à 08:02 | | Répondre
    • Tu as bien raison ! J'avais demandé cet ouvrage à ma maman pour Noël !

      Posté par Lili Galipette, 19 juillet 2013 à 10:19 | | Répondre
  • Je suis en train de le lire et c'est vrai que c'est vraiment pas mal. Cela permet de mieux la découvrir dans un ouvrage conséquent, ce qui donne de l'ampleur au récit.

    Posté par Estellecalim, 19 juillet 2013 à 09:37 | | Répondre
    • Tout à fait, et les dessins sont très réussis.

      Posté par Lili Galipette, 19 juillet 2013 à 10:19 | | Répondre
  • Bon, allez, un de plus sur ma liste !!!

    Posté par Lydia B, 19 juillet 2013 à 12:53 | | Répondre
  • Reçu cette année pour mon anniversaire mais pas encore découvert...Tu donnes envie

    Posté par Cynthia, 19 juillet 2013 à 21:26 | | Répondre
    • Je pense qu'il te plaira !
      Je viens de commencer "Les fiancées du Pacifique". Pour le moment, j'aime beaucoup !

      Posté par Lili Galipette, 19 juillet 2013 à 22:15 | | Répondre
  • Merci pour cette critique! Cette BD me faisait de l’œil depuis un moment, je pense que je vais l'emprunter rapidement maintenant!

    Posté par Accalia, 20 juillet 2013 à 21:41 | | Répondre
  • Bonne lecture, alors.

    Posté par Lili Galipette, 20 juillet 2013 à 22:05 | | Répondre
  • Je note, ça m'a l'air pas mal du tout !

    Posté par Manoulivre, 21 juillet 2013 à 13:36 | | Répondre
  • Je l'ai lu et j'avais beaucoup aimé, c'est très bien fait, très instructif et les dessins en noir et blanc sont de qualité.
    Ce roman graphique m'a donné envie de découvrir "Kiki de Montparnasse" des mêmes auteurs.

    Posté par MissG, 22 juillet 2013 à 08:44 | | Répondre
    • Idem, je vais chercher "Kiki" !!
      Bon été, MissG !

      Posté par Lili Galipette, 22 juillet 2013 à 08:56 | | Répondre
      • Merci !
        Les vacances approchent à grands pas (fin de semaine), le temps de boucler des dossiers.
        J'en profite pour parcourir ton blog pour piocher des idées "lecture" en fonction de ce que je trouverai en bibliothèque.

        Posté par MissG, 22 juillet 2013 à 10:32 | | Répondre
        • Ah, tu as raison de préparer tes vacances de cette façon !!

          Posté par Lili Galipette, 22 juillet 2013 à 10:34 | | Répondre
  • Superbe billet! J'ai croisé plusieurs fois ce livre en librairie, il fait envie. Je note!

    Posté par Melusine1701, 25 juillet 2013 à 09:43 | | Répondre
  • J'avais bien aimé également, surtout que je l'ai lu alors que le cours d'histoire que j'avais s'ouvrait sur la Révolution Française et toutes les évolutions notamment sociétales et juridiques qui en ont découlé.

    Posté par Miss Alfie, 25 juillet 2013 à 11:43 | | Répondre
    • Ah oui, ça devait être chouette de lire ce livre dans ce contexte, en effet !!

      Posté par Lili Galipette, 25 juillet 2013 à 12:20 | | Répondre
  • Personnage super important, destin incroyable, mais j'avoue avoir eu du mal à aimer le style que je ne trouve pas adapté à l'histoire contrairement à Kiki de Montparnasse où la forme et le style collent pile poil !

    Posté par som, 18 août 2013 à 07:52 | | Répondre
Nouveau commentaire