Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

17 août 2013

Jojo Lapin chez Maître Renard

Recueil d’histoires d’Enid Blyton. Illustrations de Jeanne Hives. J’ai retrouvé avec plaisir ce cher Jojo Lapin, toujours prêt à jouer un bon tour à Maître Renard ou à se moquer de Compère Loup et de Frère Ours. Il n’a pas son pareil pour échapper aux vilains pièges que lui tendent ces trois affreux. « C’est bien ce que je pensais. Renard m’attend à dîner, mais il sera, lui, à table, et moi, je serai dans son assiette ! Je n’aurais même pas mis le nez à la porte, le temps de dire ‘carotte !’, et hop ! il me... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

16 août 2013

L'Europe de A à Z

Abécédaire illustré de Claire A. Poinsignon et Frédérique Bertrand. « Pourquoi transmettre à nos concitoyens le goût de l’Europe ? Parce qu’il est urgent de faire passer le message que l’Europe n’équivaut pas à une pile d’institutions désincarnées et de dispositifs incompréhensibles. » (p. 5) Ainsi, dans cet abécédaire éclectique, les deux auteures présentent l’Europe historique, culturelle, économique, politique, mais surtout humaine. Car l’Europe n’est pas seulement un continent, une aire culturelle ou un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 août 2013

La danseuse du temple

Roman de John Speed. 1658, île de Goa. Pour tirer le meilleur parti de la succession du sultan défunt, Carlos Dasana décide d’offrir une superbe bayadère au grand vizir de Bijapur, Wali Khan. « C’est l’Hindoustan… les bakchichs sont plus importants que les armes. » (p. 51) Ce faisant, Carlos espère assurer l’avenir de sa jeune pupille, Lucinda Dasana, héritière d’une fortune colossale. Pour cette raison et bien d’autres, la jeune Portugaise accompagne la caravane qui emmène Maya, la danseuse, vers le grand vizir. ... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 août 2013

À la recherche du temps perdu - Tome 1 : Du côté de chez Swann - Première partie : Combray

Roman de Marcel Proust. « Longtemps, je me suis couché de bonne heure. » (p. 1) Le narrateur adulte évoque ses souvenirs d’enfance, notamment les vacances à Combray dans la maison du grand-père. L’homme se souvient du rituel du coucher qui lui était nécessaire pour trouver le sommeil, à savoir l’ultime baiser d’une mère adorée. Hélas, ce besoin infantile est mal perçu par les parents, jusqu’au soir où l’absence de baiser bouleverse tellement l’enfant que son père se montre moins sévère. « Ainsi, pour la première... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
13 août 2013

On ne boit pas les rats-kangourous

Premier roman d’Estelle Nollet. C’est un village perdu au milieu de nulle part. Personne n’en part et ceux qui sont là on peu d’espoir. « On est la lie de l’humanité. Des fions dans le trou du cul du monde. Pas moyen de partir et de toute manière l’envie qui se carapate chaque jour un peu plus. » (p. 10) À part, l’épicerie de Monsieur Den et le café de Dan, rien. L’ennui. Le néant. C’est Willie qui raconte cette histoire. Contrairement aux autres habitants, il n’a jamais quitté les lieux. Il est né ici et ça le rend malade.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 août 2013

Billevesée du dimanche #85

D'après la tradition et les superstitions marines, il ne faut pas emmener un lapin sur un bâteau, ni même prononcer le mot [lapin] sur un bateau, sous peine de porter malheur à l'équipage et au vaisseau. En effet, l'animal endosse la sinistre réputation de ronger tout ce que lui tombe sous les incisives, notamment les cordages et le calfatage en chanvre, et de provoquer les naufrages des navires en rongeant la coque. Pour évoquer l'animal, les marins usent de d'expressions et de circonvolutions, comme "l'animal à longues oreilles",... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

09 août 2013

Chocolat

Roman de Joanne Harris. Vianne et sa petite fille Anouk s’installent à Lansquenet, village du sud-ouest de la France. Immédiatement, les langues vont bon train, car Vianne ouvre une chocolaterie juste en face de l’église, le premier jour du carême. Pour Francis Reynaud, le curé de Lansquenet, il s’agit d’une attaque aux mœurs et au sens sacré du carême. Il va tout faire pour combattre l’influence sucrée de Vianne sur le village et tenter de garder les habitants sous son contrôle. Et pour gagner son combat, il est prêt à tout, même au... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
07 août 2013

Horizon infini

Roman graphique/comics de Gerry Duggan (scénario) et Phil Noto (dessin). Un capitaine de l’armée américaine enchaîne les missions et les combats dans les pays où les États-Unis ont décidé de lancer des offensives. « Je savais ce que nous étions venus faire en Afghanistan, mais je l’avais oublié une fois arrivé en Syrie. Mon pays était comme un joueur de poker qui doublait la mise alors qu’il n’avait pas de jeu. » Le soldat perd le sens du combat, mais continue d’obéir aux ordres. Et voilà qu’après des décennies de guerre,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 août 2013

Liberté pour les ours

Roman de John Irving. Siggy et Graff décident un jour d’abandonner l’université. Ils joignent leurs maigres moyens pour acheter une moto qui leur permettra de faire le tour de l’Europe de l’est. « On va faire un voyage du tonnerre, Graff ; ça fait longtemps que j’y pense et je sais comment faire pour pas que ça foire. D’abord, pas de projets précis, pas d’itinéraire établi à l’avance, pas de détails. Il suffit de penser aux choses très fort. Tu penses à des montagnes, mettons, ou à des plages. Tu penses à des veuves riches... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
04 août 2013

Billevesée du dimanche #84

Dans les Halles de Paris, les maraîchers bretons qui vendaient leur ail en hiver portaient de gros pulls en laine. Ce vêtement porté par les marchands d'ail est devenu, par métonymie, un chandail. Mais rien ne prouve que cette pièce d'habillement aurait fait reculer Dracula... Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :