Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

09 octobre 2013

Le chat, tome 18 : La Bible selon le Chat

Bande dessinée de Philippe Geluck et de Dieu (co-scénariste). Parution aujourd'hui.

Geluck_La_bible_selon_le_chat

Geluck_La_bible_selon_le_chat__livre_premierLivre premier dans lequel Dieu va créer des tas de choses épatantes.

« Au commencement, il y avait les ténèbres… Et Dieu n’ayant pas encore créé la lampe torche, il éprouva quelques difficultés à trouver l’interrupteur… Et comme il s’était cogné, il appela ce jour ‘Le Big Bang’ et il se dit ‘Cela n’est pas bon’. » Oubliez votre catéchisme, voici la vraie parole de Dieu, telle que l’a entendue l’auteur. Commençons par la Genèse : autant vous le dire tout de suite, la création en 7 jours, c’est que des conneries ! Notre très Saint-Père étant un peu trop porté sur la bouteille, il s’est planté une ou deux fois, ou trois, avant de faire quelque chose de bien. Entre deux cuites, il s’attèle à la tâche et il peuple la terre et les cieux. « Et Dieu créa les oiseaux qui volent dans le ciel et il leur donna des noms d’oiseaux. Hirondelle, vautour, héron, mésange, pigeon, toucan, perdrix, albatros, mouette… Et dire que tout ça va nous chier dessus ! » Et n’oublions pas les relations troubles qu’il entretient avec la Mort (qui est blonde) et Pascal, un mouton qu’il aime sauter dans des parties endiablées… de saute-mouton !

Pauvre Seigneur, ce n’est vraiment pas une sinécure de créer la vie, mais rien n’empêche de le faire en rigolant. « Et celui-ci, nous l’appellerons ‘lapin’. Et il aimera les carottes et niquer. » En lisant l’évangile selon Geluck, on se signe en se marrant et on attend avec impatience le moment où Dieu va créer l’homme.

Geluck_La_bible_selon_le_chat__livre_secondLivre second dans lequel Dieu va créer l’homme et la femme avec l’aide de son ami le mouton.

Avec son pote Pascal le mouton et après une sérieuse cuite, Dieu décide de créer un garde-chiourme pour maintenir l’ordre sur terre et parmi les créatures vivantes. Oui, Dieu a créé l’homme, mais ce n’est pas joli-joli, une sombre histoire de déni de grossesse. Dieu et Pascal se retrouvent donc comme deux couillons avec un môme à élever. Et ça promet… « Il faudrait faire voter une loi parce qu’il y a des gens qui vont nous dire qu’un enfant a besoin d’un papa et d’une maman et que ça va nuire à son épanouissement d’être élevé par deux mecs, dont un mouton. » Petite précision : si Adam ne doit pas manger de pommes, c’est parce qu’il est tombé dedans étant petit. Pauvre petit bonhomme, il grandit et il drague tout ce qui bouge. Il est grand temps de lui trouver une compagne. « Et le jour suivant, Dieu créa la femme et lui donna le nom d’Ève. / Dave ? / Non, Ève ! » Suit ce que l’on sait : Adam et Ève bouffent des pommes et sont éjectés du Paradis.

Désormais seul avec son mouton, Dieu observe les hommes se foutre sur la gueule. Un déluge plus tard, rien n’a changé et Dieu est fatigué de s’occuper de l’humanité. Il lui faut un peu d’aide sur terre, un porte-parole. L’histoire ne dit pas s’il est allé à la crèche, mais c’est Philippe Geluck qui est choisi. Amen, en vérité, je vous le dis : Dieu est humour et saint Geluck est son prophète. « Pour propager ma parole, tu publieras des albums de bande dessinée. »

L’Ancien Testament revu par le Chat, c’est désopilant, absurde et religieusement incorrect. Pour les fidèles du rire et de la rigolade, Geluck raconte la genèse de l’humour, des gags, des différents types de comique (de chute, de répétition, de répétition, de répétition, de situation, de mot, etc.) Les deux albums à l’italienne sont pieusement présentés dans un coffret où figure un divin chat qui reconnaîtra les siens. Alléluia, le Chat est vivant et l’humour n’a pas fini de ressusciter.

Que l'agence Gilles Paris soit bénie pour m'avoir envoyé cette bande dessinée délicieusement loufoque !

Posté par Lili Galipette à 07:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Le chat, tome 18 : La Bible selon le Chat

    Pour avoir créé les pigeons, c'est sûr qu'il fallait être bourré !

    J'adore Le Chat ! Et ta critique m'a bien fait rire.

    Posté par Lydia B, 09 octobre 2013 à 18:31 | | Répondre
  • Bravo pour ton billet, c'st du pain bénit !!! Je l'ai vu à midi, il était l'invité d'Elise Lucet, je l'aime bien !

    Posté par Asphodèle, 10 octobre 2013 à 18:53 | | Répondre
    • Je pense que tu apprécierais beaucoup son humour !

      Posté par Lili Galipette, 10 octobre 2013 à 19:16 | | Répondre
Nouveau commentaire