Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

23 février 2014

Billevesée #113

Vous savoir que moi être gourmande. Un de mes péchés mignons est la meringue. Saviez-vous que l'étymologie de ce délice est encore source d'interrogations ? Voici ce qu'en dit l'ami Wiki.

L'origine polonaise murzynka, «négresse», qui aurait désigné à l'origine une « meringue au chocolat », est peu probable. L'hypothèse allemande Meringel, un moment défendue, doit être rejetée car il est établi que c'est Meringel qui vient de Meringue. La filière latine, meringa, terme du bas-latin et forme altérée de merenda, « collation du soir », qui aurait transité par le néerlandais, doit être regardée avec circonspection à cause de l'absence de toute attestation de « meringue » dans la langue picarde. Ni Alain Rey ni l'Oxford English Dictionary ne mentionnent comme origine possible Meiringen (prononcé « Méringuè » en suisse allemand), un village de la vallée de l'Aar en amont du lac de Brienz, en Suisse alémanique, où Gasparini, le pâtissier suisse du 18e siècle, excellait en son art.

Pour ma part (une grosse part, s'il vous plaît !), peu importe l'ogirine de cette sucrerie, car j'en sais la destination : mon gosier !

Alors, billevesée ?

Billevesee_Meringue

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Boudoir - Lignes d'affrontement [24] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Billevesée #113

    hou..... Ca c'est bien la fifille à son papa !! hihi

    Posté par Mamanous, 23 février 2014 à 10:22 | | Répondre
  • Oh j'adore aussi les meringues!!!

    Posté par Melusine1701, 23 février 2014 à 10:28 | | Répondre
    • C'est souvent mon goûter avec un thé bien chaud.

      Posté par Lili Galipette, 23 février 2014 à 12:48 | | Répondre
  • Je l'adore sur la tarte au citron. Oh, j'aime quand on ne trouve pas l'étymologie, ça nous pousse à faire des recherches !

    Posté par Lydia B, 23 février 2014 à 12:04 | | Répondre
    • Une tarte au citron sans meringue mérite à peine qu'on la regarde !!!

      Posté par Lili Galipette, 23 février 2014 à 12:49 | | Répondre
      • Euh... même sans la meringue, je la mange ! C'est mon dessert préféré...

        Posté par Lydia B, 23 février 2014 à 13:35 | | Répondre
        • Ahaha, c'est noté !

          Posté par Lili Galipette, 23 février 2014 à 14:42 | | Répondre
          • Tout ce qui a un lien avec le citron, j'adore (sauf les citrons confits au sel) !

            Posté par Lydia B, 23 février 2014 à 14:59 | | Répondre
        • Lydia, dans mes bras, c'est aussi mon dessert préféré avec ou sans meringue mais avec meringue, alors là c'est subliiime !

          Posté par Asphodèle, 23 février 2014 à 16:21 | | Répondre
          • Décidément, Asphodèle, nous avons des points communs sur le plan culinaire (les saucissons, la tarte au citron... Bref, tout ce qui est bon !)

            Posté par Lydia B, 23 février 2014 à 16:28 | | Répondre
  • Tiens je te pose la question : y a t-il un rapport lointain avec la danse d'Haïti ?

    Posté par Mamanous, 23 février 2014 à 14:31 | | Répondre
  • Le TLF mentionne comme origine possible "merenda" (latin et bas latin) qui signifie collation du soir. Après il faut se plonger dans l'histoire culinaire du Nord (Nord de la France, pays germanique ou néerlandais) apparemment.
    J'aime bien ça mais je le réussis rarement. Tu veux pas ajouter la recette ?

    Posté par nathalie, 23 février 2014 à 14:59 | | Répondre
    • Merci pour les précisions. Hélas, pas de recette, je n'ai jamais fait de meringues...

      Posté par Lili Galipette, 23 février 2014 à 16:25 | | Répondre
      • C'est tout bête :

        Pour une dizaine de meringues :

        - 2 blancs d'oeufs (pas froids)
        - 125g de sucre

        Battez les blancs en neige avec une pincée de sel.
        Incorporez peu à peu le sucre (une fois les blancs montés)

        Four préchauffé à 120°

        Faire des petits tas sur une plaque. 30 mn au four si vous voulez qu'elles soient moelleuses, 1h pour qu'elles soient craquantes.

        Posté par Lydia B, 23 février 2014 à 17:36 | | Répondre
        • Pas sûre de les réussir dans mon four électrique, mais j'essaierai !

          Posté par Lili Galipette, 23 février 2014 à 18:14 | | Répondre
          • Ça marche très bien dans un petit four électrique !

            Posté par Lydia B, 24 février 2014 à 08:53 | | Répondre
        • Lydia t'es sûre que c'est 120 °, on m'a dit au minimum minimum du four ! Mais je les rate invariablement, disons que ça ressemble à de la meringue en "je-ressemble-à-rien" ! Bon je note ta recette quand même ! Ha deuxième point : on doit battre les oeufs en neige ferme ou pas ferme justement ? Il y a bataille là-dessus !

          Posté par Asphodèle, 23 février 2014 à 20:09 | | Répondre
          • De mon côté, je mets mon four à 120° (tu peux mettre à 110° à chaleur tournante) et ça marche bien. Pour les blancs en neige, il faut que ça soit très ferme.
            Ah, j'oubliais : il faut les décoller de la plaque (je conseille le papier sulfurisé) dès la sortie du four, sinon c'est la cata !

            Posté par Lydia B, 24 février 2014 à 08:51 | | Répondre
        • Pour ma part, c'est de longues heures à dessécher dans un four très "frais", soit à 60-80°.

          Posté par Miss Alfie, 23 février 2014 à 21:20 | | Répondre
  • Ah ah j'ai noté ! Meringues en dessert !!!

    Posté par liliba, 23 février 2014 à 17:48 | | Répondre
    • Quel oeil attentif ! À ton avis, pourquoi ai-je autant aimé le Merveilleux blanc ?? ☺☺☺

      Posté par Lili Galipette, 23 février 2014 à 18:13 | | Répondre
  • J'me disais bien aussi...

    Posté par liliba, 23 février 2014 à 18:43 | | Répondre
Nouveau commentaire