Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

02 mai 2014

Le ciel nous appartient

Koerner_Ciel nous appartientTexte de Brendan I. Koerner. Parution aujourd'hui.

En 1972, Roger Holder et Cathy Kerkow détournent le vol 701 : leur revendication est simple, ils demandent la libération d’Angela Davis. Leur plan sera bien loin de se dérouler comme ils l’avaient prévu et le détournement sera suivi d’une cavale de plusieurs années entre Alger et Paris, souvent au grand jour. Mais avant d’arriver au jour du détournement, il faut comprendre qui sont ces deux pirates de l’air et dans quel contexte ils agissent. C’est le travail auquel procède le journaliste Brendan I. Koerner.

Roger Holder est un soldat noir américain, vétéran de la guerre du Vietnam, traumatisé par ce qu’il a accompli là-bas et blessé par le peu de reconnaissance que lui offre son pays. Cathy Kerkow est une jeune fille qui fut une enfant trop sage et qui rêve désormais de vie facile, d’action et de passion. Roger et Cathy s’aiment follement et partagent le même dégoût pour le mythe américain qui s’effrite. Enlisé dans le conflit vietnamien, le grand pays nourrit en son sein de nombreuses protestations. D’une part, il y a les hippies et leurs paradis amoureux et artificiels. D’autre part, il y a les activistes politiques, les plus virulents étant peut-être les Black Panthers. Meurtri par la guerre, Roger cherche à faire entendre ses protestations. « Ce serait lui […] qui dénoncerait cette guerre et permettrait au monde entier d’ouvrir les yeux sur les iniquités morales qu’elle engendrait. » (p. 93)

La rencontre de ces deux écorchés a lieu alors que les États-Unis connaissent une succession inquiétante de détournements d’avion. Dans les années 1960, la sécurité dans les aéroports était presque inexistante et presque n’importe qui pouvait embarquer sur un appareil. « Les pirates de l’air étaient devenus si téméraires que même les ardents partisans des libertés individuelles acceptaient de sacrifier une part de leur confort en faveur de la paix de l’esprit. » (p. 293) Les hauts faits des pirates de l’air faisaient régulièrement la une des journaux, parfois plusieurs fois par semaine. Brendan I. Koerner présente les plus marquants d’entre et retrace la curieuse histoire de la piraterie aérienne américaine.

Le texte se lit comme un polar jusqu’au dénouement, en 1986, où Roger est arrêté en Amérique, Cathy ayant disparu des radars depuis longtemps. La couverture annonce les « Bonnie et Clyde » de l’air : Roger et Cathy forment en effet un couple de criminels tout à fait fascinant, mais ils sont davantage des enfants rebelles que des tueurs à la gâchette facile. Le ciel nous appartient mêle habilement une biographie des deux pirates de l’air, un essai historique sur les détournements d’avion et une réflexion sur les conséquences de la guerre du Vietnam. À lire après avoir attaché sa ceinture !

Un grand merci au Livre de poche pour cet envoi en avant-première !

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [8] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Le ciel nous appartient

  • Il a l'air très intéressant et assez original... je note !

    Posté par So, 02 mai 2014 à 11:22 | | Répondre
  • Waouh ! A voir la couverture, j'aurais juré qu'il s'agissait d'un polar des années 70/80 !

    Posté par Lydia B, 02 mai 2014 à 15:08 | | Répondre
  • Il aurait pu me plaire mais je n'ai pas trop envie de ça en ce moment, je retourne à mes "amours"... et ça va me faire le plus grand bien !

    Posté par Asphodèle, 03 mai 2014 à 13:22 | | Répondre
  • Je suis plongée dedans, il est passionnant, tant sur l'aspect historique que pour le destin de ces deux personnes. Impossible de le lâcher le soir !

    Posté par Miss Alfie, 06 mai 2014 à 18:21 | | Répondre
    • Pareil pour moi, j'ai passé tout un aprem dessus !

      Posté par Lili Galipette, 06 mai 2014 à 18:43 | | Répondre
Nouveau commentaire