Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

16 novembre 2014

Billevesée #151

Aujourd'hui, parlons d'une franche injustice.

Il y a 26 lettres dans l'alphabet français (Tenons-en au français pour aujourd'hui). Pour ceux qui ne suivent pas, les voici, les jolies !

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Il y a 10 nombres dans le système numéral arabe. Les voici pour les nuls en maths.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Avec les 26 lettres, on peut écrire une quantité de mots en français et dans d'autres langues.

Avec les 10 nombres, on peut écrire une infinité de chiffres.

Voilà l'injustice, la différence entre quantité et infinité ! Quel que soit l'ordre dans lequel on dispose les nombres et la fréquence à laquelle on les répète, on obtiendra toujours un chiffre. En revanche, on n'obtient pas toujours de mots en juxtaposant des lettres de façon aléatoire, et encore moins en les alignant à l'infini.

Ainsi, 45474861537465512687412674595294892584562520665558125871321486765412212722176512711487845258645652751651351857984 existe et est parfaitement lisible (en prenant une grande inspiration).

Mais gnjfbfagbrzbjbebhepbvebpehpfkbkjbeaenaabrgjbruopbvnvncvdpzgjaefbsxnùqsglhjerhlgiruogbvuzcnrùuynvuvtypcgnixnruicrpgncx n'existe pas, même en prenant une grande inspiration.

Vous, je ne sais pas, mais moi, ça me semble tout à fait injuste !

Alors, billevesée ?

Billevesee_Chiffre et lettre

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Boudoir - Lignes d'affrontement [11] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Billevesée #151

  • Si !!! C'est terriblement injuste 😲 Surtout quand on n'a pas de souffle !😖

    Posté par Asphodele, 16 novembre 2014 à 08:39 | | Répondre
    • En effet !! Mais la vapoteuse va changer ça, hein ?

      Posté par Lili Galipette, 16 novembre 2014 à 09:27 | | Répondre
  • Elle est mignonne... Les chiffres sont magiques (ce billet ne serait-il pas inspiré par le professeur de math d'Ogawa ?)

    Posté par nathalie, 16 novembre 2014 à 10:57 | | Répondre
    • Pas du tout inspiré par Ogawa : cette réflexion me trottait dans la tête bien avant ma lecture de son roman.

      Posté par Lili Galipette, 16 novembre 2014 à 14:49 | | Répondre
  • Ca me rappelle, je ne sais pas pourquoi, une réflexion sur le statut aussi de ce qu'on fait avec des chiffres et avec des lettres. Quand j'annonce à mes élèves que nous allons travailler sur un texte et qu'ils me demandent: "C'est intéressant, au moins?"
    Alors qu'à mon souvenir, on a jamais demandé à une équation du second degré d'être palpitante. Elle existe, ça se suffit à elle-même et tout le monde s'incline.

    Posté par Melusine1701, 16 novembre 2014 à 11:33 | | Répondre
    • Pas juuuuuste !

      Posté par Lili Galipette, 16 novembre 2014 à 14:49 | | Répondre
    • En fait, la littérature, c'est comme un gros chien : à force de patience et d'amour, on peut la comprendre et se l'attacher. Alors que les mathématiques, c'est plutôt comme un chat : qu'on soit là ou pas, elles existent, elles n'ont pas besoin de nous.

      Posté par Lili Galipette, 16 novembre 2014 à 14:50 | | Répondre
  • Euh... Tu étais sous l'emprise de substances lorsque tu as fait ce billet ?

    Posté par Lydia B, 16 novembre 2014 à 15:19 | | Répondre
  • Oui mais quand tu veux faire un gâteau, si tu annonces juste : mélangez 200 g à 150 g puis rajoutez peu à peu 4, je ne suis pas sûre qu'on va se régaler !! Alors que si on te dit, farine, sucre, oeufs et que tu as un semblant de savoir-faire, tu pourras obtenir un bon gâteau !! Et toc !! Conclusion :les lettres sont indispensables... Quoi ? Ma gourmandise me perdra ? Mais non....

    Posté par Mamanous, 16 novembre 2014 à 18:36 | | Répondre
    • En effet ! Mais je parlais de mathématiques pures !

      Posté par Lili Galipette, 17 novembre 2014 à 12:48 | | Répondre
Nouveau commentaire