Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

16 mars 2015

Gonflée la grenouille !

Zemanel_Gonflee la grenouilleConte de Zemanel d’après Jean de la Fontaine. Illustrations de Maud Legrand.

Fa-Dièse la grenouille est plutôt vaniteuse. « Parmi tous les batraciens de la mare, elle se vante d’être la plus grosse, la plus savante, d’avoir la voix la plus envoûtante. » Elle n’aime rien tant qu’être admirée par ses voisins. Vient à passer, dans le pré voisin, un formidable bœuf qui, placide, mange et dort en se moquant bien d’être l’objet de toutes les attentions. Fa-Dièse ne le supporte pas : c’est elle que tout le monde doit regarder ! Mais ses chansons et ses gesticulations n’y font rien. Alors qu’elle essaye d’avaler autant d’air que possible pour devenir aussi grosse que le bœuf, patatra, c’est la cata, elle tombe et s’étale sur son nénuphar. Et personne ne se retourne. « Ça lui apprendra ! À quoi lui sert de se prendre pour ce qu’elle n’est pas ? »

La morale de ce conte est moins tragique que celle du texte de Jean de la Fontaine, mais le message n’est pas moins clair. Les orgueilleux et les vantards ne font pas recette. Finalement, ce sont les petits bonheurs et la bonne conscience de sa place dans l’univers qui comptent. Les illustrations sont délicieuses, drôles et très dynamiques. Cet album offre un beau moment de lecture aux lecteurs aguerris qui n'ont pas oublié les contes et les fables qu'on leur lisait avant le sommeil.

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Gonflée la grenouille !

    Ah ça ! Des petites grenoulles de cet acabit, nous en avons tous autour de nous !! Et ça me fait bien rigoler en principe...
    En effet, la fin de la fable est beaucoup plus "gore"...

    Posté par Mamanous, 16 mars 2015 à 08:19 | | Répondre
  • Des grenoulles ?

    Posté par Lili Galipette, 16 mars 2015 à 12:51 | | Répondre
  • Ouiiii !! Ce sont des grenouilles qui ont peur de se mouiller !! hihi

    Posté par Mamanous, 16 mars 2015 à 21:45 | | Répondre
Nouveau commentaire