Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

13 avril 2015

Le début de la fin

Fforde 5_Début de la finRoman de Jasper Fforde.

Nous retrouvons Thursday Next en 2002, soit 14 ans après qu’elle ait évité la fin du monde et mis le groupe Goliath temporairement à genoux. Friday est maintenant un adolescent amorphe et bien peu décidé à intégrer la ChronoGarde alors qu’il est bien prévu qu’il en devienne un héros. Thursday et Landen ont eu deux filles, Tuesday et Jenny. Tout va-t-il bien en Angleterre ? Non, le pays ne sait pas comment réduire son Excédent de Bêtise, même en promouvant à tour de bras des émissions de téléréalité plus médiocres les unes que les autres. Les lectures sont en chute libre et les personnages s’inquiètent : que vont-ils devenir si personne ne lit plus de livres ? Heureusement, Thursday Next est toujours là. Même si les OpSpecs ont été presque entièrement dissous, elle continue son travail dans la vie réelle et dans le Monde des Livres. « On avait plus de chances de tenir éloignée d’un munster bien fait une accro au fromage que de m’interdire la fiction. » (p. 57) Membre éminent de la Jurifiction, elle doit encadrer et former des stagiaires. Et quelle n’est pas sa surprise quand elle voit arriver ses doubles de papier. Eh oui, ses aventures ont eu tellement de succès qu’elles ont été adaptées en livres. Mais oups, Thursday1-4 et Thursday5 ne ressemblent pas du tout à  l’originale ! « Les quatre premiers volumes des aventures de Thursday Next avaient autant de points communs avec la vie réelle qu’un baudet avec un navet. » (p. 21) Comme si elle n’avait déjà pas assez de problèmes et d’ennemis, voilà qu’elle doit se battre contre elle-même ! Ah, j’allais oublier, le présent est en danger : il faut impérativement éviter que l’on découvre comment voyager dans le temps, sinon le monde va disparaître. « Pour tout ce qui concerne le voyage dans le temps, le paradoxe est un aimable compagnon : on s’habitue à l’avoir à ses côtés. » (p. 479) Bref, la routine pour cette bonne vieille Thursday.

Jasper Fforde est très très fort ! Après nous avoir offert Thursday Next, héroïne des romans qu’il a écrits, il nous offre Thursday, héroïne des romans qui ont été écrits sur elle dans le Monde des Livres. Tu les sens, la mise en abîme et le début de migraine ? « Mon alter ego de roman a usurpé ma place auprès du Conseil des Genres dont elle approuve sans discussion les projets les plus insensés avec la lamentable complicité de notre Premier ministre. » (p. 434) Alors qu’Aornis Hadès menace de faire son grand retour de grande méchante, Jasper Fforde n’a pas fini de malmener cette pauvre Thursday. Et avec la fin très ouverte de ce cinquième volume, impossible de patienter pour lire la suite !

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Le début de la fin

  • Pas lu non plus celui-ci.

    Posté par Lydia B, 13 avril 2015 à 09:10 | | Répondre
  • Je n'en ai pas lu un mais si au 5ème tome, je risque la migraine ??? Non je ne cèderai pas pour le moment !

    Posté par Asphodèle, 15 avril 2015 à 16:50 | | Répondre
Nouveau commentaire