Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

18 avril 2015

Bowie style

Paytress_Bowie styleOuvrage de Marc Paytress.

Impossible de passer à côté de David Bowie sans le voir. Outre le chanteur, il y a l’image qu’il affiche. Et peut-être qu’il n’y aurait pas de chanteur sans cette apparence qu’il n’a jamais cessé de soigner et de faire évoluer. « J’aime être bien habillé, mais je ne pense pas que ma réputation doive reposer sur mon style vestimentaire. » Il ne faut pas réduire David Bowie à ses extravagantes tenues de scène, à ses audacieux maquillages et à ses incessantes excentricités. « Le style, pour Bowie, est indissociable de l’art. Ce sont les livres qu’il lit, les tableaux qu’il achète, les films qu’il regarde. »  Il y a bien un style David Bowie : c’est un ensemble complexe et délicat que Marc Paytress tente d’embrasser dans son livre, à grand renfort de photographies, d’anecdotes, de références et d’extraits de presse.

Peintre, auteur, chanteur, mime, acteur, Bowie a quelque chose de l’homme-orchestre, de l’artiste ultime. Touche-à-tout talentueux et audacieux, en 50 ans de carrière, il n’a eu de cesse d’intégrer la nouveauté dans son art, voire de la devancer et de la créer. Au fil des images, on voit comment l’iconoclaste est devenu une icône, comment le profanateur est devenu une légende et comment l’avant-gardiste est devenu une référence.

On trouve de superbes photos de scène, des portraits et des clichés privés : la collection d’images de Marc Paytress est un gigantesque book où Bowie, mannequin un brin cabotineur, prouve que l’objectif lui va très bien. « Dans l’idée que Bowie s’en faisait, la célébrité n’était pas ce qui récompense une carrière artistique réussie ; c’était une composante inaliénable du processus créatif […]. C’était une conception ingénieuse et révélatrice. » Mais qu’on ne s’y trompe pas, en superposant les masques et les maquillages, David Bowie s’expose et se met en scène pour mieux se cacher de lui-même et de ses démons intimes.

Bowie style est un bel objet où j’ai retrouvé les magnifiques costumes de David Bowie que j’ai pu approcher lors de l’exposition David Bowie is, à la Philharmonie de Paris. Mais pour une biographie plus exhaustive de l’artiste, je vous conseille David Bowie de Jérôme Soligny, une des références françaises en la matière.

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [5] - Permalien [#]

Commentaires sur Bowie style

    Sur le coup, en voyant le titre, j'ai cru que tu allais parler de ta Bowie à 4 pattes !

    Posté par Lydia B, 18 avril 2015 à 11:42 | | Répondre
  • Haaa Bowie !!! Bon ce que l'on oublie un peu c'est que Bowie a aussi beaucoup joué de son physique androgyne à une époque, après il s'est casé "officiellement" mais il laissait planer les doutes... Ce qui n'enlève rien à l'artiste je suis d'accord mais c'est plus facile d'en parler quand ils ont passé la soixantaine et sont rachetés une conduite !!!

    Posté par Asphodèle, 18 avril 2015 à 21:40 | | Répondre
    • Il ne s'agissait pas tant de jouer ou de laisser planer les doutes que d'explorer tous les possibles et de jeter un gros "merde" à la face d'un monde coincé et empêtré dans la certitude de son bon droit.

      Posté par Lili Galipette, 19 avril 2015 à 13:16 | | Répondre
Nouveau commentaire