Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

11 juillet 2015

Le livre de la jungle

Kipling_Livre de la jungleRecueil de textes de Rudyard Kipling.

Mowgli est recueilli par Père Loup et Mère Loup, sous la protection d’Akela. Mais une partie du clan est contre lui, ce qui fait bien les affaires de Shere Khan, le tigre boiteux qui est décidé à dévorer le petit homme. Avec Baloo et Bagheera, Mowgli apprend la loi de la Jungle. « La loi de la Jungle, qui n’ordonne rien sans raison, défend à toute bête de manger l’homme, […]. La raison vraie en est que meurtre d’homme signifie, tôt ou tard, invasion d’hommes blancs armés de fusils et montés sur des éléphants, et d’hommes bruns, par centaines, munis de gongs, de fusées et de torches. » (p. 8)

Mais Le livre de la jungle, ce n’est pas que Mowgli, c’est aussi Kotick, le phoque blanc qui cherche une île où ses semblables seront à l’abri des hommes. Et Rikki-Tikki, jeune mangouste courageuse qui combat les cobras qui menacent une gentille famille d’humains. Ou encore Toomai le cornac qui, une nuit, a assisté à la danse des éléphants.

Sont-ce des histoires pour les enfants ? Peut-être pas tout à fait. Il y a bien plus de violence dans ces textes que dans le dessin animé de Walt Disney – qui reste un de mes préférés – : ici, Mowgli écorche le tigre devant le village des hommes et on assiste au massacre de centaines de phoques. Et pourtant, sous cette violence affichée, on sent l’amour que l’auteur porte aux animaux. Rudyard Kipling a quelque chose d’un François d’Assise en tenue coloniale.

Les animaux ont la parole et dans leur bouche, l’homme est seulement un animal comme un autre : il n’est pas supérieur, même s’il est parfois le plus fort. « Les bêtes sont-elles donc aussi sages que les hommes ? […] / Elles obéissent comme le font les hommes : mulet, cheval, éléphant ou bœuf obéit à son conducteur, le conducteur à son sergent, le sergent à son lieutenant, le lieutenant à son capitaine, le capitaine à son major, le major à son colonel, le colonel à son brigadier commandant trois régiments, le brigadier au général qui obéit au Vice-Roi qui est le serviteur de l’Impératrice. » (p. 184) Derrière ces histoires d’animaux, Rudyard Kipling sait raconter des histoires d’hommes : celle de l’ordre colonial et celle de la grandeur de l’Empire britannique.

J’aime découvrir les textes derrière les dessins animés qui ont marqué ma jeunesse : parfois, mes lectures me déçoivent, parfois elles sont mouche. C’est le cas ici ! Rudyard Kipling m’a touchée !

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [10] - Permalien [#]

Commentaires sur Le livre de la jungle

  • Il en faut peu pour être heureux....

    Posté par Mamanous, 11 juillet 2015 à 08:50 | | Répondre
    • Dans le roman, Baloo balance des baffes pas piquées des vers au petit Mowgli ! Moins copain que vieux ronchon !

      Posté par Lili Galipette, 11 juillet 2015 à 08:57 | | Répondre
  • Un de mes premiers livres lorsque j'étais gosse !

    Posté par Lydia B, 11 juillet 2015 à 09:33 | | Répondre
    • Moi et mes lacunes... mais j'ai tout le temps de les combler !
      J'imagine que lire ça étant enfant, ce doit être un ravissement : les animaux qui parlent, le petit garçon qui se débrouille sans adulte, les pays inconnus...

      Posté par Lili Galipette, 11 juillet 2015 à 10:40 | | Répondre
      • C'est exactement ça ! En fait, mes deux premiers bouquins, c'était celui-ci et "Les Misérables". Je me souviens qu'ils étaient gros, avec une grosse couverture cartonnée. Les textes étaient allégés. Je n'arrive plus à retrouver cette collection. Snifff !

        Posté par Lydia B, 11 juillet 2015 à 11:03 | | Répondre
        • Ah, la saveur particulière de nos premières lectures...

          Posté par Lili Galipette, 11 juillet 2015 à 11:05 | | Répondre
  • Je fais comme toi: je reviens aux sources. Celui-là est au programme.

    Posté par Melusine1701, 12 juillet 2015 à 16:54 | | Répondre
  • Bon à savoir ! Par contre il paraît que "Alice au pays des merveilles" est assez difficile à lire... Quant à Mulan, un livre vient juste de sortir, et casse un peu le mythe là aussi ! : http://www.lefigaro.fr/livres/2015/09/08/03005-20150908ARTFIG00026-loin-de-disney-la-vraie-histoire-de-mulan-guerriere-chinoise.php

    Posté par ellettres, 08 septembre 2015 à 14:48 | | Répondre
    • J'ai lu récemment "Alice au pays des merveilles" : pas vraiment difficile, mais déconcertant..
      Et en fait, c'est plutôt Disney qui a cassé le mythe de Mulan, non ?

      Posté par Lili Galipette, 08 septembre 2015 à 16:29 | | Répondre
Nouveau commentaire