Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

10 octobre 2015

Le Chat fait des petits

Geluck_Chat fait des petitsCoffret de bandes dessinées de Philippe Geluck.

Le fou rire commence avec l’illustration du coffret. Le Chat pose pour un portrait de famille, clébard compris, et il nous apprend qu’il a sous-traité le dernier. Voilà une BD qui aura du chien ! Passons aux petits (albums) du coffret, chacun dédié à un descendant. Précision, en principe, vous ne pouvez pas trouver ces trois albums indépendamment les uns des autres, sauf si des lecteurs ont pris au pied de la lettre ce que l’auteur a indiqué sur la page des crédits.

Les desseins du Chat

Fidèle à lui-même, le Chat reste un individu plein de bon sens, de bonhommie et d’à-propos. Il paraît que le rire est bon pour la santé. Les produits frais aussi. « Un bon diététicien doit avoir au moins 5 patients par jour. Par exemple, une grande asperge, un avocat, une patate et un ou deux cornichons. » (p. 5) Le Chat est-il le meilleur ami de la femme ? À vous de juger. « Je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas plus de femmes au volant en F1, vu que c’est une discipline où on ne doit pas changer de roue soi-même. » (p. 9) Oui mais, il dit aussi ceci. « Le jour où on atteindra la parité absolue, il y aura autant de femmes-grenouilles que d’hommes, autant de femmes-tartines que d’hommes-sandwichs. Il n’y aura pas plus d’hommes-orchestre que de femmes-objet et autant de femmes à barbe que d’hommes à tout faire. Et les volontaires diront indifféremment ‘Je suis votre homme’ ou ‘Je suis votre femme’. » (p. 24) Et sinon, l’auteur essaie de nous faire croire qu’on peut dessiner dans un taxi parisien ou en marchant et que ça donne quelque chose de propre. Je dis ça, entre nous, il nous prend un peu pour des billes…

Le scrabble du dimanche

Pauvre M. Geluck ! Dans ce carnet de croquis, il nous explique comment sa tendre moitié lui impose des parties d’un célèbre jeu à base de lettres et de mots compte triple. Comme son coffret compte aussi triple, on est certain de gagner la partie ! « On fait un petit scrabble ? / Avec plaisir ma chérie ! J’étais en train de lire un bouquin passionnant mais ça me fait plaisir de l’abandonner. (Aaallez… Elle va dire « Continue à lire mon amour, c’est dimanche pour tout le monde. » Elle va le dire. Elle va le diiire. Tiens, elle ne le dit pas.) » En plus d’avoir institué le scrabble en pratique dominicale obligatoire, Mme Geluck met des branlées pas piquées des vers à son dessinateur de mari. Si seulement il avait le droit de passer son tour !

Prêchi-prêchat

Mais où va-t-il chercher tout ça ? « Pourquoi quand on me parle de blu-ray, je pense obligatoirement à la schtroumpfette ? Pourquoi ? » (p. 7) Aucune blague ne tombe à plat et le rire n’est pas forcé. Peut-être ne prêche-t-il que des convertis ? Eh bien, même pas ! Sache que si tu es puceau en matière de blagues du Chat, tu peux communier à la grande rigolade. Oui, viens, c’est par ici. Darwiniste, tu es aussi le bienvenu. « Finalement, il n’y a pas 36 solutions : soit l’homme descend du singe, soit il descend de Dieu. Et si on arrêtait de se chamailler ? Et on se met tous d’accord pour dire que l’homme descend de Dieu, mais que Dieu était très très poilu et qu’il passait son temps à manger des bananes en faisant des grimaces. » (p. 66 & 67)

La gazette du Chat

Quelles sont les nouvelles à Geluckland ? En dépit de sa périodicité aléatoire, cette feuille de chou nous présente l’actualité brulante du monde du Chat. Il est entre autres choses question de l’ouverture d’un musée dédié au Chat et à l’œuvre de Philippe Geluck. « Le Cat continue à conquérir la planète !, moins vite certes que la connerie ambiante et les fanatismes de tout poil, moins vite, sans doute, mais plus pacifiquement. Après le Brésil avec La Bible selon le Chat, l’Angleterre et les USA (plus de 50 exemplaires offerts et 2 achetés sur Amazon.com), la Finlande, le Liban, la Flandre (et les Pays-Bas),… la Chine et le Japon sont en train de succomber aux charmes ravageurs du Brad Pitt de l’humour. » D’aucuns objecteront que les articles de ce journal sont tous signés par un membre de la famille Geluck et que ça sent un peu le foutage de gueule, tout ça. Ces esprits cha(t)grins ne sont certainement pas cha(t)rlie : la liberté de la presse est un droit inaliénable !!!

Philippe Geluck aime nous mettre en boîte. Ou en coffret. Après La Bible selon le Chat et Le chat passe à table,voici un nouvel ensemble de bandes dessinées au format à l’italienne. Vingtième volume de la série, Le chat fait des petits n’en finit pas de nous faire rire.

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Le Chat fait des petits

  • Oh, j'adooooore !!! Et qui c'est qui va faire un trou dans son porte-monnaie ?

    Posté par Lydia B, 10 octobre 2015 à 17:39 | | Répondre
Nouveau commentaire