Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

26 février 2016

Zadig et Voltaire et autres perles de librairie

Chiflet_Zadig et Voltaire et autres perles de librairieOuvrage présenté par Jean-Loup Chiflet.

Parfois, on entre dans une librairie et on a oublié le titre ou l’auteur du livre que l’on cherche, ou alors on a seulement une vague idée de ce que l’on cherche. Ça donne lieu à des questions et des requêtes farfelues. Jean-Loup Chiflet a compilé celles que des libraires lui ont envoyées. « Ils doivent faire preuve d’une solide culture générale en interprétant sans sourciller ces demandes parfois surréalistes. » (p. 9) Les premiers à subir notre mauvaise mémoire, ce sont les titres : largement massacrés et remaniés, ils sont des victimes aux airs comiques.

Cet ouvrage est plutôt drôle, mais la compilation de bons mots a ses limites et certains d’entre eux paraissent trop gros pour ne pas avoir été inventés, ou au moins travaillés dans le but d’être inscrits au palmarès. Par exemple : « Je cherche Légumes du jour de Boris Viande. » (p. 73)

Quelques perles pour finir ! Et une mention spéciale pour la typographie de ce livre : le changement de police et de casse apporte du dynamisme dans ce qui aurait pu être une liste un peu assommante.

« Le procès de Kafka, c’est de qui ? » (p. 15)

« La chatte de Colette, c’est un truc chaud ? » (p. 30)

« Les souffrances dues aux vertèbres de Goethe. » (p. 36)

« La faute de l’abbé bourré. » (p. 38)

« Je voudrais le même livre que j’ai acheté l’année dernière. » (p. 62)

Posté par Lili Galipette à 07:00 - Ma Réserve - Lignes d'affrontement [6] - Permalien [#]

Commentaires sur Zadig et Voltaire et autres perles de librairie

    La deuxième, c'est du lourd !!!

    Posté par Lydia B, 26 février 2016 à 17:07 | | Répondre
  • Oui, un peu trop lourd...

    Posté par Lili Galipette, 26 février 2016 à 17:17 | | Répondre
  • Tu sais qu'il y a quelques années, j'ai eu un grand moment de solitude en librairie. Je voulais un roman dont j'avais entendu parler la veille à la télé, sauf qu'une fois dans la boutique, impossible de me rappeler le nom...
    J'ai donc bredouillé un "J'aimerai le livre que Machin a présenté hier soir dans sa chronique sur Canal... Vous voyez ? Non ?... Ben la couverture est comme une aquarelle... Y a comme un paysage de mer... Ou de sable... Ou de désert en fait..."
    Pour finir, j'ai abandonné face au libraire qui tentait désespérément de trouver de quoi je pouvais bien causer. Et je n'ai jamais lu le dit livre dont je ne me souviens pas plus du titre aujourd'hui !!!

    Posté par Miss Alfie, 29 février 2016 à 08:36 | | Répondre
    • Ahaha, ça ne devait pas être un bouquin inoubliable alors !

      Posté par Lili Galipette, 29 février 2016 à 09:35 | | Répondre
  • J'en ai plein du même genre dans mes perles de cours, tu sais, Kevin est particulièrement poète dans ces cas-là.
    Le plus courant reste cependant les célèbres poèmes de Rambo, notamment le mec mort dans la vallée (ahem...)

    Posté par Melusine1701, 20 mars 2016 à 12:30 | | Répondre
Nouveau commentaire