Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

07 avril 2016

Le héros du fossoyeur

Gaskell_Heros du fossoyeurNouvelle d’Elizabeth Gaskell.

Se reposant dans l’ombre apaisante d’un cimetière, deux amis discutent de la notion de héros. « Selon moi, le héros est un homme qui réalise, au prix de n’importe quel sacrifice, le plus haut idéal du devoir, tel qu’il le conçoit. » (p. 6) Intervient alors le fossoyeur qui raconte une histoire vieille de plus de quarante ans. Selon lui, la meilleure incarnation du héros est Gibert Dawson, un jeune homme dont il a causé le malheur, mais qui s’est sacrifié de la plus noble des manières. « Bien qu’il opposât un front tranquille à tous ces dédains, comme s’il n’en eût tenu aucun compte, il n’en souffrait et n’en dépérissait pas plus. » (p. 12)

J’ai retrouvé un peu du Gilliat de Victor Hugo dans la figure de Gilbert Dawson, dans sa façon de se résigner devant la bêtise humaine et dans sa capacité à sublimer sa maigre existence au profit d’autrui. Si j’ai chouiné ? Oh, si peu…

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Le héros du fossoyeur

    Bon je vais te faire livrer une palette de mouchoirs !! Entre tes rhumes et tes lectures, tu dois faire une sacrée consommation !!

    Posté par Mamanous, 07 avril 2016 à 08:17 | | Répondre
  • Oui, entre 2 et 3 boîtes par semaine...

    Posté par Lili Galipette, 07 avril 2016 à 08:56 | | Répondre
Nouveau commentaire