Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

08 avril 2016

L'hôtel hanté

Collins_Hotel hanteRoman de Wilkie Collins.

Dans ce roman, vous trouverez :

  • Une comtesse à la réputation douteuse et à l’esprit un peu dérangé,
  • Un mariage qui fait scandale,
  • Une prime d’assurance-vie intéressante,
  • Une fiancée éconduite au comportement irréprochable,
  • Un palace vénitien transformé en hôtel,
  • Une chambre d’hôtel inhospitalière,
  • Un courrier disparu dans d’étranges circonstances,
  • Des expériences chimiques étranges,
  • Mille livres envoyées à une épouse éplorée,
  • Des voyages de l’Irlande à l’Italie,
  • Des rumeurs de fantômes,
  • Des voyages de noces plus ou moins heureux.

Secouez tout ça et vous avez un roman d’assez bonne facture comme savait les écrire Wilkie Collins. Mais peut-être que je commence à connaître un peu trop les ficelles qu’il tire ou les artifices qu’il utilise : j’ai vu venir de très loin la révélation finale et le dénouement de l’histoire. Quant à la menace fantôme (oui, j’assume totalement !!!), elle est facile à comprendre. « À mon avis, aucun membre de votre famille ne peut espérer être heureux ou même tranquille dans cette maison. » (p. 117) L’hôtel hanté reste cependant un bon roman, divertissant et très agréable quand on cherche une lecture sans complication.

Posté par Lili Galipette à 08:30 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [4] - Permalien [#]

Commentaires sur L'hôtel hanté

    Tu nous fait un inventaire à la Prévert ?

    Posté par Mamanous, 09 avril 2016 à 10:54 | | Répondre
    • Pas vraiment... Il y a des livres impossible à résumer : la liste, c'est un bon truc !

      Posté par Lili Galipette, 09 avril 2016 à 11:05 | | Répondre
  • J'aime beaucoup cet auteur que j'avais découvert grâce à un partenariat avec un blog qui n'existe plus d'ailleurs. Je ne regrette pas !

    Posté par Lydia, 12 avril 2016 à 21:06 | | Répondre
  • Je n'aime pas tout de cet auteur. Il a un peu tendance à réchauffer des vieilles astuces. Mais c'est hélas le risque avec les feuilletonistes.

    Posté par Lili Galipette, 13 avril 2016 à 08:50 | | Répondre
Nouveau commentaire