Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

12 avril 2016

Lisette Leigh

Gaskell_Lisette LeighNouvelle d’Elizabeth Gaskell.

Juste avant de mourir, Jacques Leigh pardonne à sa fille, Lisette, qui a entaché l’honneur de la famille. Anne, la veuve, s’installe à Manchester avec le secret espoir de retrouver son enfant perdu. Mais les frères de Lisette, Guillaume et Thomas, sont assez peu favorables à cette démarche. « Mère, dit Guillaume, pourquoi voulez-vous absolument qu’elle soit en vie ? Si elle était morte seulement, nous n’aurions pas besoin de prononcer son nom. » (p. 18) Grâce au hasard ou au destin, la famille Leigh retrouve Lisette, mais perd un autre enfant, comme s’il fallait que l’un paye pour les fautes de l’autre.

Voilà une bien triste variation sur le thème de l’enfant prodigue. Triste, voire sinistre ! Pardonner, oui, mais seulement aux portes de la mort. S’amender, oui, mais seulement aux dépens d’un innocent. Il reste que la plume d’Elizabeth Gaskell est belle, riche et surprenante. Je vais continuer ma découverte de cette auteure, en espérant un peu moins de Dickens dans son œuvre…

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [5] - Permalien [#]

Commentaires sur Lisette Leigh

    J'avais beaucoup apprécié la plume moderne de cette auteure dans "Nord et sud" et comme toi, j'ai bien envie de continuer ma découverte de son œuvre très différente d'Austen à laquelle je l'ai vu comparée.

    Posté par Miss Alfie, 12 avril 2016 à 09:12 | | Répondre
    • Je ne vois pas du tout le rapport avec Jane Austen, plutôt avec Dickens, mais en moins sombre/glauque/tragique.
      Je suis en train de lire une autre nouvelle d'elle et je me régale.

      Posté par Lili Galipette, 12 avril 2016 à 16:58 | | Répondre
      • "Nord et Sud" est une histoire d'amour sur fond d'industrialisation, d'où le parallèle avec Austen. Mais en beaucoup plus social du coup !

        Posté par Miss Alfie, 13 avril 2016 à 08:09 | | Répondre
  • Une très belle plume en effet !

    Posté par Lydia, 12 avril 2016 à 21:00 | | Répondre
Nouveau commentaire