Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

10 mai 2016

Rage

King_RageRoman de Stephen King, publié sous son pseudonyme de Richard Bachman.

Charlie Decker a presque tué son professeur de physique-chimie. Le proviseur du lycée est sur le point de le faire transférer dans un établissement psychiatrique. Mais Charlie en a assez qu’on lui dise que faire et comment. « Comment les gens peuvent-ils savoir qu’ils sont réels ? » (p. 148) Il met le feu à son casier et s’enferme dans sa classe avec une vingtaine de camarades, une arme à la main. C’est parti pour une étrange prise d’otages pleine de révélations, de hontes avouées et d’histoires de sexe. Mais non, ce n’est pas vraiment émoustillant. Charlie est-il fou ? Ou ne fait-il qu’accomplir ce que beaucoup se refusent à faire au nom de la morale ? « La folie, c’est simplement une histoire de degrés et en plus de moi, il y a pas mal de gens qui auraient bien envie de couper des têtes. » (p. 88) Les masques tombent dans la salle 16 du lycée du Placerville, c’est l’heure de déballer de secrets et de procéder à des actes qui marquent une existence.

Les sordides récits de fusillade dans les lycées américains, c’est hélas trop tristement banal de nos jours. Ce n’était certainement pas le cas quand Stephen King a écrit ce roman en 1977. On le sait, le lycée, c’est un terrain fertile pour les histoires d’horreur. Mais ici, pas de destruction à la Carrie, pas d’effet pyrotechnique fantastique. Ici, l’horreur est nourrie par le quotidien, par l’enfance malmenée et les hésitations terrifiantes de l’adolescence. Le pire éclate dans la normalité et il contamine rapidement un microcosme placé dans les conditions adéquates pour, à son tour, perdre les pédales. « L’étrange, cela n’existe pas simplement à l’extérieur. C’est en vous, en ce moment, cela grandit dans le noir comme des champignons magiques. » (p. 37) Voilà un très bon opus du roi de l’épouvante !

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Rage

    Ça me fait toujours flipper ce genre d'histoire !

    Posté par Lydia B, 10 mai 2016 à 11:07 | | Répondre
    • Surtout que les profs ne sont pas à la fête ici...

      Posté par Lili Galipette, 10 mai 2016 à 11:11 | | Répondre
Nouveau commentaire