Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

08 juin 2016

À la recherche de la carotte bleue

Telleschi_A la recherche de la carotte bleueAlbum de Sébastien Telleschi.

« L’histoire de la Carotte Bleue débute il y a bien longtemps… Pour découvrir ses origines, il faut remonter jusqu’aux temps obscurs de la préhistoire. À cette époque, en surface, les terribles volcans crachent du feu et de la lave. Les lapinamouths laineux, lapinosaurus rex et autres lapinotrigres à dents de sabre font régner la terreur. Les lapins, eux, confortablement installés au fond de leur terrier, vivent paisiblement de la cueillette des gigacarottes. » (p. 2) L’un d’eux découvre un jour la Carotte Bleue qui devient immédiatement sacrée. Pas de bol, les lapins n’arrêtent pas de la perdre, de la trouver, de la reperdre et de la retrouver… Pendant des siècles, la tribu des lapins cherche la Carotte Bleue partout dans le monde, alors qu’elle est à portée d’incisive. Ouvrez les yeux, les lapins ! On dit pourtant que les carottes sont bonnes pour la vue !

D’une époque à l’autre, on retrouve les mêmes personnages : le lapin baraqué couvert de tatouages, le lapin qui pionce au milieu des carottes, le vieux lapin qui perd la boule, la jolie lapine très très jolie, le lapin cuisinier irascible… Ça vous dit de rencontrer Lapinothep II, Caïus Lapinobalez, Christophus Lapinobellomus Colombus à bord de la Santa Carotta ou encore Jean Lapinojaurès ? Il suffit de tourner les pages et de sauter à travers les siècles. « Les temps ont changé : il faut encore plus de carottes pour nourrir des lapins de plus en plus nombreux. Alors, les lapins sont partis les cultiver sous la terre. Le savant Lapinojinius invente une énorme machine qui fonctionne à la vapeur de carotte. Dans la chaleur et la graisse, des lapino-mécanos font ronfler ce monstre mécanique. » (p. 18) La galerie de personnages à la fin est hilarante. Elle fait rouvrir l’album depuis le début pour retrouver tous les lapins à chaque époque. Suivez le guide, Jeannot Lapin, adorable chef de gare qui se révèle finalement bien gourmand…

Si les lapins sont les héros de cette histoire, n’oublions pas les souris qui chipent autant de carottes qu’elles le peuvent et qui s’infiltrent partout : dans les pyramides, dans le cirque romain, dans le château fort, dans les tranchées, dans la fusée… Il leur suffit d’un trou de souris, et hop, elles débarquent ! Évidemment, cet album est bourré d’humour, de références, d’anachronismes et de détails loufoques. Comme ce petit linge qui sèche un peu partout ou ce tutu rose dans les tranchées. Ou comme Star Wars et Star Trek qui s’invitent dans la fusée des lapins. À la recherche de la Carotte Bleue est un album pour les enfants qui se régaleront à chercher la racine tant convoitée, mais c’est aussi un livre pour les grands : il y a de quoi se marrer bien fort quand on aime dénicher des références un peu partout !

Ce n’est plus un secret, j’aime les livres-jouets et les objets papier qui dépassent la seule activité de lecture. Avec cet album « cherche et trouve », je suis servie. 43 cm de haut sur 33 cm de large, voilà largement de quoi se perdre dans les pages et les détails, à la recherche de cette fameuse carotte ! J’ai mis le temps, mais je l’ai trouvée à toutes les époques et dans toutes les planches, cette sacrée carotte !

Challenge Totem

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur À la recherche de la carotte bleue

  • Mais c'est génial ça ! Et puis il vaut mieux la carotte que le bâton...

    Posté par Mamanous, 08 juin 2016 à 15:19 | | Répondre
  • C'est très sympa !

    Posté par Lydia B, 08 juin 2016 à 18:23 | | Répondre
  • C'est génial !

    Posté par Lili Galipette, 08 juin 2016 à 18:49 | | Répondre
Nouveau commentaire