Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

07 août 2016

Billevesée #241

Le couteau suisse vient de Suisse. Bravo aux petits malins ! Plus précisément, il vient de l'armée helvète qui, dans les années 1880, fournit à ses soldats un couteau pliant doté de plusieurs outils. Ce couteau devait notamment leur servir à manger et à démonter leur fusil. Les premiers modèles offraient une lame (ben oui, ça reste un couteau !), un ouvre-boîte (à la bouuuuuuuuffe !), un tournevis plat et un poinçon. Alors, billevesée ? C'est un peu trop, là...      
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

06 août 2016

10 000 litres d'horreur pure : modeste contribution à une sous-culture

Roman de Thomas Gunzig. Illustrations de Blanquet. Patrice, Marc, Ivana, JC et Kathy sont étudiants et plus ou moins amis. Ils décident de passer un week-end dans un chalet perdu au fond des bois, près d'un lac. Vous avez lu le titre, faut-il vraiment en dire plus ? Oui, ça va saigner, ça va couper, ça va souffrir et ça va crier. Il y a quelque chose de jouissif dans ce genre de lecture qui répond parfaitement aux codes du genre dans lequel elle s'inscrit. L'atmosphère alcoolisée et sexuelle du début devient glauque et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 août 2016

À l'est d'Éden

Roman de John Steinbeck. Dans la Vallée de la Salinas, en Californie du Nord, vous rencontrerez de nombreux personnages. Parmi eux… Samuel Hamilton est un Irlandais qui avait la tête pleine d’idées pour améliorer le monde, mais le cœur plein de doutes face aux hommes. Présentant toujours un visage enjoué à l’adversité, il a fondé une famille heureuse dont les enfants avaient chacun un don. « Tout bien considéré, c’était une famille comme tant d’autres, ni plus riche ni plus pauvre, qui ne demandait qu’à vivre et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 août 2016

Le rapport de Brodeck

Roman graphique de Manu Larcenet. D’après l’excellentissime roman de Philippe Claudel. (Je ne suis pas objective, et alors ?) Tome 1 : L’autre Une nuit, peu de temps après la guerre, le village est devenu fou et a tué un étranger. On demande alors à Brodeck d’écrire ce qui s’est passé, même s’il n’était pas là, même s’il n’a pas participé. « On te demande pas un roman, Brodeck ! Tu diras les choses, c’est tout, comme pour un de tes rapports. » (p. 14) Que doit-il écrire ? Une confession ?... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
03 août 2016

Lapingouin - Raconte-moi quand j'étais né...

Album de Carole-Anne Boisseau et Galaxie Vujanic (textes) et Masami Mizusawa (illustrations). Lapingouin regarde les albums de famille et les photos de ses premières années. Quand Malapin lui dit qu’on fait les bébés en plantant des graines dans les ventres des mamans, il n’y croit pas vraiment. « Mais je ne suis pas une plante, moi ! […] / Tu as raison Lapingouin. C’est parce que c’est une graine très spéciale, une graine d’enfant pleine d’amour. » (p. 9) Questionnant sans relâche sa maman et son papa, Lapingouin... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
02 août 2016

La part des ténèbres

Roman de Stephen King. Thad Beaumont est un mari et un père heureux. Il est aussi un auteur reconnu, mais il doit sa renommée aux romans qu’il a publiés sous le pseudonyme de George Stark. Ce jumeau de papier a fini par lui faire de l’ombre et il a organisé sa mort sous l’œil des médias. Parfait coup marketing, cette opération n’est pas du goût du principal intéressé : George Stark n’est pas disposé à se laisser supprimer et il vient réclamer sa place dans le monde des vivants. « Il était mort, on l’avait enterré... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 août 2016

"Je vous écris d'Italie..."

Roman de Michel Déon. À la fin des années 1940, Jacques Sauvage revient à Varela, petit village d’Italie. Pendant la guerre son bataillon a mis en déroute la garnison allemande qui occupait les lieux. Sur l’ordre de son ancien supérieur, l’excentrique capitaine de Cléry qui s’était proclamé roi de la ville, il doit retrouver la Contessina Beatrice de Varela et comprendre la fascination qu’elle exerce sur lui. « Elle est un mystère qui peut dévorer un homme. » (p. 19) Étudiant en histoire, Jacques doit également... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]