Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

14 décembre 2016

Sombres félins

Anthologie_Sombres felinsRecueil de nouvelles. Illustrations de Stéphane Maillard Peretti, Arnaud S. Manick et Nejma El Gouzmilli.

Le chat, objet de tant de fantasmes, de légendes et de superstitions. Avec sa fourrure douce qui dissimule des griffes dangereuses et son regard à la fois pénétrant et réfléchissant, il nourrit les peurs et les angoisses. C’est ce que les auteurs de cette anthologie ont tenté de mettre en mots. De célèbres figures de chats sont retravaillées, d’autres pourraient devenir votre futur pire cauchemar.

« Tu ne risques rien, comment peux-tu flipper avec un truc qui s’appelle miaou ! » (p. 40)

Hélas, quelle déception que cette lecture ! Outre la très grande inégalité de qualité des textes, certains moins mauvais que d’autres parce qu’ils abusent moins des clichés et proposent un style moins scolaire, il y a des textes glauques à l’excès, inutilement sanglants et racoleurs. J’ai abandonné à la moitié du recueil, lassée par la répétition des mêmes images et le manque de finesse dans l’horreur.

Amateurs de chats, lisez plutôt Éloge du chat de Stéphanie Hochet ou Le petit dictionnaire amoureux des chats de Frédéric Vitoux.

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Enfer - Lignes d'affrontement [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Sombres félins

  • D'abord, les minous ne sont qu'amour !! Et toc !!
    Bien fait pour ceux qui en disent du mal...

    Posté par Mamanous, 14 décembre 2016 à 11:27 | | Répondre
    • C'est de l'amour quand Bowie vomit sur mon oreiller ? Ah bon, d'accord...

      Posté par Lili Galipette, 14 décembre 2016 à 11:35 | | Répondre
  • Ah bon ?? Elle a fait ça ?? Gloups pour toi....

    Posté par Mamanous, 14 décembre 2016 à 16:02 | | Répondre
Nouveau commentaire