Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

15 janvier 2017

Billevesée #264

Aujourd'hui, je vais claquer les fenêtres avec un grand vent d'évidence ! Oui, aujourd'hui, j'enfonce les portes ouvertes.

Les éoliennes sont ainsi nommées d'après Éole, divinité du vent chez les Grecs.

Oui, je sais, c'est évident. Mais ça ne m'est clairement apparu que très récemment...

Alors, billevesée ?

Billevesee_Eole

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Boudoir - Lignes d'affrontement [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Billevesée #264

    Un effet de la tempête hivernale ?

    Posté par Mamanous, 15 janvier 2017 à 10:31 | | Répondre
    • Même pas : j'ai toujours une dizaine de billevesées rédigées d'avance !

      Posté par Lili Galipette, 15 janvier 2017 à 11:02 | | Répondre
  • Ça, c'est fait...

    Posté par Lydia B, 15 janvier 2017 à 15:09 | | Répondre
  • Non ??? Comme Lydia en fait ! Arf !

    Posté par Asphodèle, 15 janvier 2017 à 22:25 | | Répondre
  • Moquez-vous, vilaines...

    Posté par Lili Galipette, 16 janvier 2017 à 07:35 | | Répondre
Nouveau commentaire