Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

14 août 2017

Mon père, ma mère et Sheila

Romand_Mon pere ma mere et sheilaRoman d’Éric Romand. À paraître.

Éric a grandi dans une famille française moyenne. Ses parents se disputent et les beaux-parents ne se rencontrent pas. Toute la famille passe des vacances au camping. Éric a une idole : Sheila, si éblouissante dans ses robes lamées ou ses minishorts. « Bien que déçu par la dégoulinante coiffe de roses en tissu qu’avait choisie Sheila pour son mariage, je la trouvais toujours aussi belle. Son époux était inexistant à mes yeux. Que Sheila se marie me faisait un peu chier. » (p. 55 & 56)

Mais l’enfance n’était pas vraiment heureuse : il y a l’adultère du père, le divorce, la séparation de la famille, la troublante découverte de l’homosexualité. « ‘Maman, puisque tu voyais que j’étais attiré par les garçons, pourquoi tu n’as pas cherché à en discuter avec moi ? / Ben j’attendais que tu m’en parles !’ Sa réponse était d’une logique implacable. Je m’en suis contenté. » (p. 92)

Avec ce premier court roman, chronique familiale et d’une époque pas si lointaine, Éric Romand offre des instantanés d’une vie. Ses descriptions d’un meuble ou d’un son sont saisissantes, très sensibles et nourrissent le texte d’une grande force de vie. Hélas, la brièveté du texte est frustrante. Il m’en aurait fallu plus.

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Ma Réserve - Lignes d'affrontement [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Mon père, ma mère et Sheila

  • Finalement, je ne sais pas si je me le note ou non...

    Posté par Lydia B, 16 août 2017 à 16:21 | | Répondre
Nouveau commentaire