Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

16 octobre 2017

Jumelles

Sarginson_JumellesRoman de Saskia Sarginson.

Viola et Isolte grandissent avec leur mère au fond des bois, après avoir quitté une communauté hippie. « Nous n’avons pas toujours été jumelles. Au début, nous ne faisions qu’une. » (p. 9) Les jumelles sont inséparables, fusionnelles, même si Isolte semble plus indépendante et plus forte. Elles rencontrent John et Michael, également jumeaux, qui sont presque des enfants sauvages. Les quatre gamins forment désormais une bande qui hante la forêt. Survient le drame dont les conséquences sont sans fin. Des années plus tard, Isolte mène une vie plutôt réussie tandis que Viola s’étiole dans l’anorexie. Quel est donc le lourd secret qui lie les jumelles et les jumeaux et qui les a séparés ? « Qu’avions-nous fait ? Qu’avions-nous vu ? Quand et où ? Ils pensaient que nous étions mauvaises, voyez-vous. Que nous avions commis un acte impardonnable. » (p. 14 & 15)

Le thème de la gémellité me touche au cœur et fait vibrer tout un faisceau de cordes sensibles chez moi. La relation amie/ennemie de Viola et Isolte est parfaitement crédible et très bien représentée. Sur ce sujet, je ne peux que vous recommander Les météores de Michel Tournier, ou comment trouver sa voie en tant qu’individu et comment rester jumeau/jumelle sans être le simple reflet de l’autre. Seul gros bémol de ce roman : il y a vraiment beaucoup trop de lapins morts dans ce texte !!!

Ce thriller est très construit et c’est sans doute toute sa force. On saute sans cesse du présent au passé, de la narration en vue subjective à la narration omnisciente. Ce changement de focale, parfois brusque, attire l’attention sur des détails infimes et permet de reconstruire l’intrigue. J’ai très vite discerné les contours du secret qui hante l’existence des jumelles, mais j’ai lu sans déplaisir, voire avec une certaine impatience, la résolution du mystère. Moi qui suis très peu friande de thrillers, je reconnais à celui-là de nombreuses qualités !

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Jumelles

    Si tu as aimé, connaissant ton goût pour les thrillers, c'est qu'il doit vraiment être bien.

    Posté par Lydia B, 16 octobre 2017 à 14:26 | | Répondre
    • Mon peu de goût pour les thrillers, tu veux dire ?

      Posté par Lili Galipette, 16 octobre 2017 à 14:26 | | Répondre
      • Oui, c'était ce que cela signifiait ironiquement !

        Posté par Lydia B, 16 octobre 2017 à 14:42 | | Répondre
Nouveau commentaire