Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

23 octobre 2017

Viol, une histoire d'amour

Oates_Viol une histoire damourRoman de Joyce Carol Oates.

« Cette femme. C’était couru. Elle le cherchait, cette garce. Habillée comme une pute. Sa parole contre la leur. Qui sait ce qui se passait dans ce parc en pleine nuit ?! » (p. 51) Voilà ce que tout le monde, à Niagara Falls, après le viol de Tina Maguire. Le drame s’est passé sous les yeux de sa fille de 12 ans, Bethie. Mais avec ses cheveux, son sourire, son maquillage, son allure, c’est certain, Tina n’a eu que ce qu’elle méritait. Brisée, recluse, elle se laisse dériver. Bethie aussi est meurtrie, traumatisée. « L’enfance appartenait à avant, maintenant que tu en étais venue à vivre après. » (p. 37) Paradoxalement, le procès des agresseurs devient le lynchage médiatique et social des victimes. Bethie cherche à trouver un sens à tout cela. « Tu te demandais si à leur façon malsaine ils n’aimaient pas Tina Maguire. S’ils n’aimaient pas la façon dont ils l’avaient brisée, dont ils l’avaient faite leur. » (p. 103) Seul le policier Dromoor éprouve une compassion sincère et profonde envers Tina, et le cours de la justice le révolte.

Très court et fulgurant, ce roman est un fameux exemple du style et du talent de Joyce Carol Oates. Oui, c’est malsain. Oui, c’est écœurant. Mais ce n’est pas jamais racoleur ou exagéré. L’auteure fustige une certaine Amérique puritaine et hypocrite. Une Amérique qui a follement besoin de justiciers et de superhéros.

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [6] - Permalien [#]

Commentaires sur Viol, une histoire d'amour

    Mon dieu ce titre ! Je ne l'ai pas encore lu celui-ci.

    Posté par Lydia B, 23 octobre 2017 à 14:19 | | Répondre
  • Lecture très prochaine pour moi !J'adore cette auteur !

    Posté par liliba, 24 octobre 2017 à 18:04 | | Répondre
  • Bon, le titre présume bien de la suite (j'avais un léger doute).
    Je pense le lire bientôt.

    Posté par MissG, 02 novembre 2017 à 11:30 | | Répondre
    • Tu n'auras plus le doute passée la page 12...

      Posté par Lili Galipette, 02 novembre 2017 à 16:51 | | Répondre
Nouveau commentaire