Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

04 mai 2018

Sucre noir

Bonnefoy_Sucre noirRoman de Miguel Bonnefoy.

Dans ce roman, vous trouverez :

  • Une frégate échouée au sommet d’une forêt,
  • Le trésor perdu du capitaine Henry Morgan,
  • Des champs de canne à sucre
  • Une jeune fille rêveuse,
  • Un chercheur d’or,
  • Un couple infertile,
  • Une distillerie de rhum,
  • Une enfant née du feu,
  • Une maisonnette fermée à clé et interdite,
  • La passion, la fièvre, l’embrasement.

Voilà, débrouillez-vous avec ces éléments, je n’en dis pas davantage sur cette aventure époustouflante. Les vies y défilent en un paragraphe, au gré d’un style riche et profond, bringuebalées par une ironie dramatique hautement cruelle. Les destins sont obscurs, fulgurants et amers. Impossible de ne pas penser à l’immense Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez. Cette filiation dans le réalisme magique est évidente, mais Miguel Bonnefoy ne se laisse pas écraser par le maître du genre. Il crée un univers extraordinaire et archaïque où la modernité pénètre difficilement, où les statues émergent du sol, où l’or se mêle à la végétation et où la mélasse ne colle pas seulement aux doigts, mais aussi aux existences.

Si ces trois extraits ne vous convainquent pas de lire ce roman, c’est à désespérer !

« Maria Dolores annonce qu’elle a noyé son cœur dans un tonneau de rhum. Récompense à qui viendra le boire. » (p. 23)

« La canne à sucre, c’est comme l’espoir. […] Il faut la brûler pour qu’elle repousse avec plus de force. » (p. 51)

« Si les étoiles étaient en or, je creuserais le ciel. » (p. 69)

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Lignes d'affrontement [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Sucre noir

    Tu es encore plus enthousiaste que moi ! C'est vrai qu'il y a de vraies originalités dans ce roman (et pas que le début, il y a aussi des formules... comme celle avec le tonneau de rhum que tu cites).

    Posté par nathalie, 04 mai 2018 à 11:22 | | Répondre
    • C'est un roman très réussi, auquel je repense beaucoup 3 semaines après l'avoir lu.

      Posté par Lili Galipette, 04 mai 2018 à 11:24 | | Répondre
  • Pourquoi pas ? Tu restes suffisamment mystérieuse et enthousiaste pour que je sois curieuse...

    Posté par Lydia B, 05 mai 2018 à 16:19 | | Répondre
Nouveau commentaire