Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

11 mai 2018

Alice automatique

Noon_Alice automatiqueRoman de Jeff Noon.

À la poursuite du perroquet de sa tante, Alice tombe dans une horloge et passe de 1860 à 1998. Ce qui se passe ensuite ? Alice cherche les pièces manquantes d’un puzzle. Elle parle avec des animaux et d’autres créatures étranges. « La néomonie, c’est une maladie terrible qui mélange animaux et humains en combinaisons nouvelles. » (p. 39) Elle rencontre sa peur jumelle (oui, peur). Elle cherche à comprendre à quoi servent les points de suspension. Mais surtout, elle doit retrouver son histoire pour retourner dans son époque. « Alice, tu es à la fois une personne réelle et un personnage imaginaire et comment tuer l’imagination ? Peut-être y a -t-il un petit moyen pour que ton histoire se poursuive… même si cela impliquerait d’aller à rebours de toutes les règles de la vie, de la mort et de la narration. » (p. 108)

Jeux de mots, glissements de sens et invention lexicale sont au rendez-vous ! Vous rencontrerez Quentin Tarantula et peut-être portera-t-il un pentalon. Un pentalon ? Ben oui, un pantalon à cinq jambes. Mais ce roman n’est pas seulement absurde et étrange, il est aussi stimulant, drôle et provocateur. En témoignent les incises de l’auteur et les devinettes auxquelles il invite le lecteur à réfléchir avant de poursuivre sa lecture. Parce qu’il est parfois très important de se poser un peu pour cogiter… « Le problème, chez toi, Alice, c’est que tu comprends toujours tes actes une fois qu’il est beaucoup trop tard. » (p. 31)

Hommage évident à l’œuvre de Lewis Carroll, que vous croiserez sous son vrai nom dans ce roman, Alice automatique est un plaisir pour les linguistes amateurs, pour les amoureux du classique original et pour tous ceux qui ont des termites dans la tête. J’avais beaucoup aimé Descendre en marche du même auteur. Avec cette nouvelle lecture, je contresigne mon goût pour la SF psychédélique britannique.

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Alice automatique

    Je ne connaissais pas mais ça a l'air sympa.

    Posté par Lydia B, 11 mai 2018 à 09:36 | | Répondre
  • Ça te plairait sans doute !

    Posté par Lili Galipette, 11 mai 2018 à 09:37 | | Répondre
  • Un pentalon.... une peur jumelle... j'adore ces images....

    Posté par Mamanous, 11 mai 2018 à 09:59 | | Répondre
Nouveau commentaire