Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

11 septembre 2019

À babord, les Passiflore !

Marthouret_A babord les passifloreAlbum de Geneviève Huriet et Béatrice Marthouret (textes) et Loïc Jouannigot (illustrations).

Ouvrage regroupant trois histoires de la famille Passiflore. La première est inédite et son texte a été confié à Béatrice Marthouret. Quand à Loïc Jouannigot, il a repris ses pinceaux pour compléter certaines de ses illustrations.

À babord, les Passiflore !

Courant après un cerf-volant, les petits lapins Passiflore trouvent un jardin secret qui abrite un drôle de chantier : un bateau ! Pour une fois, la famille aux grandes oreilles fera mentir la légende : les lapins ne portent pas malheur à bord d’un navire. Et pour rendre sa gaîté au Capitaine Blaireau, ils vont mettre le bateau inachevé à l’eau.

Le premier bal d’Agaric Passiflore

Le petit Passiflore appréhende de participer à son premier bal. Plutôt mal intentionnée, la pie lui conseille de prendre des cours de danse auprès d’un pigeon et d’une grenouille. Mais à la surprise générale, Agaric va épater l’assistance. « Les lapins sont tous de fameux danseurs. Donne-leur un peu d’herbe rase, un rayon de lune pour les éclairer : ils danseront jusqu’à l’aube, grands et petits. » Et avec eux danse toute la forêt au son de la musique et sous les lampions.

La famille Passiflore déménage

Avec cinq enfants qui grandissent et ont toujours besoin de plus d’espace, Onésime Passiflore s’est mis en quête d’une maison bien plus grande. Il reste quelques travaux à terminer avant d’accueillir tout le monde, mais ce déménagement est une fête, pour peu qu’on accepte le changement et d’aller de l’avant.

Marthouret_A babord les passiflore_1

Enfant, je n’ai pas été bercée par les albums de la famille Passiflore, mais cela fait des années que je me promets de combler enfin cette lacune. Ce bel album est l’occasion rêvée de passer à l’acte. Quelle joie de rencontrer Onésime, le père de Pirouette, Dentdelion, Mistouflet, Romarin et Agaric, et Tante Zinia qui veille sur cette remuante tribu ! Quel plaisir infini de regarder les aquarelles délicates de Loïc Jouannigot, pleines de détails charmants et amusants ! Il y a notamment une illustration dans la dernière histoire dont je suis prête à parier qu’elle est inspirée d’un tableau de Monet plein de coquelicots. Avec cette jolie famille Passiflore, j’ai passé un doux moment de lecture, plein de tendresse et de délicatesse.

Challenge Totem

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur À babord, les Passiflore !

  • Ohhh comme ces illustrations sont jolies !

    Posté par Mamanous, 15 septembre 2019 à 17:19 | | Répondre
Nouveau commentaire