Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

31 juillet 2020

Le cauchemar d'Innsmouth

Nouvelle de H. P. Lovecraft. Le narrateur raconte la nuit d’épouvante qu’il a passée à Innsmouth, alors qu’il était un jeune homme à la découverte du monde. « J’éprouve un étrange désir de dire tout bas les effroyables heures que j’ai passées dans ce lieu malfamé et malchanceux, havre de mort et de monstruosités impies. » (p. 4) Dans ce port quasi abandonné du Massachusetts, mais où la pêche est étonnamment abondante, on parle de pirates, de rites satanistes et de sacrifices odieux pour justifier la prodigalité des flots.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 juillet 2020

Les lapins de la Couronne d'Angleterre - Le complot

Roman de Santa Montefiore et Simon Sebag Montefiore. Illustration de Kate Hindley. Timmy Poil-Fauve est un jeune lapin maigrichon et qui porte un cache-œil pour corriger sa vue. Il écoute avec admiration les histoires d’Horatio, vieux briscard tout couturé qui vit seul, loin de la garenne. Il est question des lapins de la Couronne, groupe secret de contre-espionnage et de défense qui a fait allégeance à la famille royale d’Angleterre, et ce depuis le roi Arthur ! « Sans ces braves chevaliers, les rois et les reines... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2020

Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise

Catalogue d’exposition. Aquarelliste, portraitiste mondain, graveur et photographe, Anders Zorn a marqué son époque. Et mon esprit ! Aussi à l’aise dans les salons parisiens que dans les forêts de sa Suède, il a su capturer l’éclat particulier de Paris, saisir la beauté nouvelle des pays qu’il a visités et rendre éternels le folklore et la nature de son pays. Ce sont d’ailleurs ses toiles que je préfère, dans lesquelles je trouve le vert le plus chaud jamais vu. « Les magnifiques paysages environnant le lac Siljan, composés de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 juillet 2020

Sur face

Livre de photographies de Martin d’Orgeval. Texte d’Erri de Luca. S’il ne fallait retenir qu’un mot pour définir cet album, ce serait « élégance ». Élégance soulignée par la mise en page qui n’a pas peur du vide, du grand blanc silencieux de feuilles entières. Élégance de la lumière qui déborde jusqu’à la saturation de l’objectif et, au-delà, de l’œil du spectateur. Je suis complètement charmée par la monomanie poétique que montre l’artiste pour les détails, qui va jusqu’à l’abstraction. D’une image complète, il extrait... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22 juillet 2020

Le sport des rois

Roman de C. E. Morgan. Fils unique d’un homme tyrannique et d’une mère muette, Henry Forge grandit dans les relents racistes du Kentucky, au sein d’une propriété agricole dont il sait qu’il héritera, mais qu’il veut transformer. Finies les monotones étendues de céréales : Henry veut élever des chevaux de course. Mais dans les années 1950, un jeune homme peut encore difficilement s’opposer à l’autorité brutale du patriarche. « Les gens appellent cela un sport, mais je vais te dire une chose : ce soi-disant sport n’est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 juillet 2020

Les cartes de désavœux / Les cartes de désavœux : l'album de la maturité

Recueils de cartes dessinées par Sandrine Deloffre.    Une carte de vœux, tout le monde comprend ce que c’est. Eh bien, une carte de désavœux, c’est exactement le contraire. Là, ce que vous souhaitez à votre interlocuteur, ce n’est surtout pas la santé ! C’est tout ce que vous rêvez de dire sans oser le faire. En gros, c’est offrir des fleurs carnivores ou empoisonnées, en forme de jolies couronnes (que vous aimeriez plutôt mortuaires), à Jean-René le lourd de la compta, à Belle-Maman ou au voisin dont le chien vient... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 juillet 2020

Oser renaître

Roman d’Agathe Vauvillé. Joséphine encaisse plutôt mal sa rupture amoureuse. Et puisqu’il lui faut trouver un nouvel appartement, elle a besoin d’un peu plus d’argent que son salaire. Elle accepte de rendre quelques services à Céleste, une vieille dame en fauteuil roulant. Très vite, l’aïeule se montre perspicace et trouve les failles de la jeune femme. « Je me demande comment tu parviens à marcher sans tomber avec un cœur si lourd. » (p. 10) Joséphine est paumée, alors autant qu’elle jette les maigres boussoles auxquelles... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2020

Usagi Yojimbo - 8

Bande dessinée de Stan Sakai. Le samouraï aux grandes oreilles est une nouvelle fois confronté aux ninjas neko qui veulent s’en prendre au rat Kakera, un maître qui contrôle les forces de la nature. La grande bravoure de Miyamoto Usagi ne suffit pas à protéger Kakera. Ce dernier convoque donc dans ce monde des tortues venues d’ailleurs… les tortues Ninja ! Quatre carapaces et deux longues oreilles, rien de moins pour défendre les innocents ! Dans la suite de ses aventures, Miyamoto rencontre des magistrats sans scrupules,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2020

Patin et le livre perdu

Album de Marie Bouyer. Le lapin Patin s’est endormi en lisant. « À son réveil, son livre n’est plus là ! Saperlipopette ! » Comme il veut connaître la suite de l’histoire, il part à la recherche du bouquin disparu. Avec son ami, le chat Couffin, il interroge tous les animaux du jardin et des environs. Mais ni le hibou, ni la pie, ni la taupe, ni le hérisson, ni la souris n’ont pris son livre ! La chute de cette histoire en surprendra plus d’un, mais ne manquera pas de tous nous ravir ! Quel plaisir de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
10 juillet 2020

Outresable

Roman d’Hugh Howey. Dans un monde que les dunes ont recouvert, la seule façon de trouver des ressources, c’est de les chercher sous des tonnes de grains fuyants et pesants. « Il était difficile d’ôter autant de sable sans qu’il soit rejeté au fond. Le sable s’écoulait trop aisément pour creuser, et le vent avait bien plus de mains que ceux qui grattaient la surface. Le désert ensevelissait même ce qu’on construisait sur le sable, alors pour que ce qui était de ce qu’on faisait en dessous. » (p. 23 & 24) Palmer est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]