Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

08 février 2021

Le coup du lapin

Paquignon_Coup du lapinOuvrage de Didier Paquignon.

Quatrième de couverture – Depuis des années, un peintre glane pour le plaisir des faits divers absurdes dans des journaux, des livres et sur internet. Que ces événements soient tragiques ou ubuesques, véridiques ou inventés, peu lui importe : Didier Paquignon traduit ces moments d’absurde par des images incongrues. Le Coup du lapin et autres histoires extravagantes en rassemble une hilarante sélection, parmi les centaines de dessins conçus par l’artiste à ce jour.

Paquignon_Coup du lapin-1

La couverture et le titre (qui mettent à l’honneur le meilleur animal du monde) annoncent la couleur : ça va être foutraque, mais ça va être bien ! Les peintures désopilantes de Didier Paquignon illustrent des histoires vraies, mais qu’on n’aurait pas tort de penser complètement invraisemblables ! Ainsi, vous croiserez en ces pages des écureuils accros à la nicotine, des lieux apparemment maudits, des oiseaux mafieux et des pigeons zombies, des cas de zoophilie, des accidents navrants, des suicides ratés et des crimes approximatifs. « L’espèce humaine est impayable, et probablement condamnée à revivre éternellement les mêmes drames, c’est entendu. Mais rien ne nous empêche d’avoir […] l’élégance d’en rire. »

Paquignon_Coup du lapi2

Jolies noisettes !

La conjonction des textes et des images suscite un rire irrépressible, sans doute sardonique, mais tellement libérateur. Avec son ouvrage, Didier Paquignon nous rassure quant à nos propres défauts et à nos échecs. Voilà une lecture hilarante, à picorer autant que nécessaire.

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Le coup du lapin

Nouveau commentaire