Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

01 avril 2022

Richard et Dieu

Trondheim_Richard et DieuBande dessinée de Lewis Trondheim.

Richard, le compère catastrophique et insortable de Lapinot prête main forte à un inconnu. Et le voilà en train de disserter sur Dieu en pleine rue, les bras encombrés d’un carton. Qui est son interlocuteur ? Je vous laisse juger : « Je suis une incarnation divine. J’ai le pouvoir de l’omniscience. » (p. 5) Il en faut plus pour impressionner Richard, peu crédule et fondamentalement terre à terre. S’engage une dialectique hilarante entre un illuminé et un athée très rationnel. « Si Dieu existe, il est aussi puissant que je le suis vis-à-vis d’un de mes globules blancs ou une de mes cellules de tissu vivant. » (p. 11)

Pour ne pas changer, le personnage de Richard déclenche en moi une hilarité qui n’a d’égale que l’immensité de sa bêtise, ici parfaitement éclairée. Il a trouvé plus perché que lui, et c’est étonnant de le voir dans la position du raisonneur, place d’ordinaire occupée par Lapinot. La morale est simple et très drôle. Et ce petit album est plus riche en réflexions qu’il n’y paraît.

Je vais sans attendre me procurer les 4 autres petits volumes dédiés à Richard, dans cette collection Patte de mouche de L’Association !

Posté par Lili Galipette à 08:00 - Mon Alexandrie - Lignes d'affrontement [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Richard et Dieu

Nouveau commentaire