Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

26 février 2021

Les nouvelles aventures de Lapinot - L'apocalypse joyeuse

Bande dessinée de Lewis Trondheim. Après avoir été violemment agressé, Lapinot a besoin de se mettre au vert. Il part à la campagne avec Richard, dans la nouvelle maison de leur ami Titi. Mais voilà qu’une météorite détruit leur voiture. Et beaucoup trop de personnes sont intéressées par ce caillou extraterrestre. Ce qui devait être un week-end de détente se transforme en expérience de survie en terrain hostile. Me voilà un peu déçue par cette lecture. C’est toujours un plaisir de retrouver le sage et pragmatique Lapinot et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 février 2021

Le loup - Une histoire culturelle

Essai de Michel Pastoureau. Quatrième de couverture – Dans l'imaginaire européen, quelques animaux jouent un rôle plus important que les autres et forment une sorte de « bestiaire central ». Le loup en fait partie et en est même une des vedettes. Il occupe déjà cette place dans les mythologies antiques, à l'exemple de la louve romaine, qui a nourri Romulus et Rémus, du loup Fenrir, destructeur du panthéon nordique, et des nombreuses histoires de dévorations, de métamorphoses et de loups-garous. Ces derniers sont encore bien présents... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
05 février 2021

Agoria - Tome 1

Roman de Maxime Frantini. Quatrième de couverture - La paix règne sur Agoria, mais pour combien de temps ? 20 ans après la grande guerre contre le roi sorcier, le monde est soumis à de nouvelles tensions. Malgré sa prestigieuse académie militaire, le Léhan peine à combattre les brigands qui prolifèrent avec la famine. En Sylmanie, la mort d'Hélicade pose la question de sa succession. En Ostran, les cohortes rapportent d’inquiétants récits d’attaques de vuckails sur les cités de l’Est. Pendant ce temps, le Yutah est attaqué. Le roi... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 janvier 2021

Nos corps érodés

Roman de Valérie Cibot. Il était une fois une île entourée d’un océan dont les vagues impitoyables rongent toujours plus les plages et les falaises. Cependant, le travail patient de la nature ne fait que conclure les ravages causés par la main de l’homme. Et quand une femme vient dire qu’il faut évacuer le rivage, reculer le front de mer pour éviter que tout sombre, personne ne l’écoute. Personne ne veut l’entendre. Parce que des intérêts économiques supplantent les exigences écologiques. « Il faut accepter de reculer, tout... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 janvier 2021

Les corps célestes

Roman de Jokha Alharti. Traduction de Khaled Osman. Parution en janvier 2021. Épreuves non corrigées prêtées par Fabienne de Place Ronde. Dans le village d’Awafi, à Oman, une famille traverse amours et deuils au fil des générations. « Et ma tristesse à moi, qui s’en attristera ? » (p. 9) Maya, Abdallah, Salima, Zarifa, Asma, Khaled, Azzane, Najeya, Khawla, Hanane, Senjar, Chenna et tous les autres, voisins, serviteurs et amis se rencontrent, se mélangent, se trahissent. Les secrets de famille ne restent jamais... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2020

La chair des rêves - Tome 1 : Lucyloo et les maraudeurs du rêve

Bande dessinée de Chris Debien (scénario) et Ysha (dessins). Lord Absenthe et Lady Mare sont de mèche ! Ils manigancent les pires projets pour détruire le monde réel et ouvrir le Nowhere. «  La vérité est un leurre… tout comme les apparences. » Pour cela, ils ont besoin que Lucyloo révèle ce qui s’est passé lors de sa rencontre avec le Haut-Rêvant. Mais puisque la violence ne peut rien contre elle, Lord Absenthe décide d’utiliser l’amour… et il manipule Meetoo, le Maraudeur de Rêve, pour connaître le secret que la doll... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 novembre 2020

Éloge de la défaite

Dialogue entre Laurent-David Samama et Jérémie Peltier. « Ne nous voilons pas la face : perdre fait mal, fâche et abîme. C’est une claque. Le surgissement du réel dans un scénario que l’on imaginait idéal. » (p. 12) En sport comme en politique, la défaite interroge tout un parcours, un processus finalement non payant. Entraînement et campagne électorale sont revus et commentés selon que le challenger/candidat remporte ou perd le titre. Si le sport permet une certaine résilience et un retour sur les podiums, la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2020

Les graciées

Roman de Kiran Millwood Hargrave. En 1617, une tempête ravage les abords de l’île de Vardø, au nord du cercle polaire. Elle emporte presque tous les hommes, partis en mer pour refaire les réserves de poissons. Privées de leurs fils, époux, père ou fiancés, les femmes s’organisent et apprennent à pêcher. « Ce n’est pas la première catastrophe que nous essuyons […]. Nous avons déjà perdu des hommes et nous avons survécu. » (p. 24) Mais cette indépendance n’est pas du goût d’Absalom Cornet, délégué du roi, bien décidé à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 octobre 2020

Efface toute trace

Roman de François Vallejo. Plusieurs collectionneurs d’art sont retrouvés morts, à Hong-Kong, New York et Paris. L’Expert qui mène l’enquête va de surprises en déconvenues, à mesure que chaque nouvel indice soulève toujours plus de mystères. « Mon projet de n’établir que des faits assurés est une fois de plus mis à mal. Le flou idéologique s’en empare aussitôt et anéantit toute tentative d’interprétation. » (p. 22) S’agit-il d’un règlement de compte sur fond de drogue, d’une vengeance par jalousie ou d’un complot ? Un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 octobre 2020

L'intimité

Roman d’Alice Ferney Ada meurt en donnant la vie à Sophie. Alexandre est effondré : il avait tellement insisté pour avoir un enfant alors qu’Ada voulait attendre. « Sans la promesse d’un enfant l’amour s’atrophiait, il révélait alors son utilité et sa nature : non pas sentiment élevé, mais instrument de reproduction de l’espèce. » (p. 59) Alexandre doit maintenant vivre sans sa compagne et avec le poids de la culpabilité. Sandra, voisine célibataire et amie de la famille, l’aide beaucoup. « Elle s’était... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]