Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

16 avril 2014

Aux frontières de la soif

Roman de Kettly Mars. En janvier 2010, la terre a tremblé à Haïti, renversant des maisons, broyant des familles, ruinant des avenirs. Sur le sol meurtri de l’île, une fleur tentaculaire a poussé : Canaan est un bidonville qui abrite des centaines de milliers de réfugiés et rassemble tous les visages de la misère. Ici, tout manque, les soins, la nourriture et surtout l’eau. « Tout le monde doit vivre, les choix étaient serrés, il fallait chacun inventer son pire. C’est la vie même qui est dure. » (p. 95) C’est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

07 avril 2014

La mort s'invite à Pemberley

Roman de P. D. James. Six ans après leur mariage, Elizabeth et Darcy vivent un parfait bonheur avec leurs deux fils et leurs nombreux amis. Alors qu’ils préparent leur bal annuel, Lydia, la jeune sœur d’Elizabeth, frappe à la porte de Pemberley. Depuis qu’elle a épousé Wickham, jeune officier qui avait tenté de séduire la sœur de Darcy, Lydia n’est pas vraiment la bienvenue dans la demeure des Darcy. Mais il fait nuit, le vent rugit dans les bois et la jeune femme est hystérique. Quelque part, dans la forêt, Wickham a disparu avec... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
24 mars 2014

Sans oublier

Roman d’Ariane Bois. La narratrice livre le récit a posteriori du deuil qui a ébranlé sa vie et menacé de la réduire en miettes. Quand sa mère décède dans un accident d’hélicoptère, la jeune femme lâche prise, repoussant son mari et délaissant ses enfants. Sa mère si souvent absente et désormais définitivement disparue prend toute la place et le chagrin abolit les raisons de continuer à vivre. « On perd ses parents au moment où l’on pourrait s’en faire des amis. » (p. 78) Le mari de la narratrice fait son possible, mais les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
23 mars 2014

Billevesée #117

La baïonnette est une lame qui se fixe au bout d'un fusil. Cette arme blanche fut inventée par des paysans de Bayonne au 17° siècle : à court de munitions, ils fixèrent leurs couteaux de chasse au bout de leurs mousquets. Ainsi dotés de lances improvisées, ils continuèrent à se battre. Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
28 février 2014

Didou aime son pot

Album d’Yves Got. Allez Didou, c’est l’heure d’aller sur le pot ! Mais ce n’est pas toujours facile d’y faire ce qu’il faut y faire. Alors, en attendant, Didou joue sur son pot. « Vite, les pompiers : dressez la grande échelle ! » Mais on ne peut rien contre la nature : parfois, il faut remettre à plus tard. Ce n’est pas grave, le pot sera toujours là quand tu auras envie, Didou ! Étrange petite histoire… Je sais bien qu’il faut parler de tout avec les enfants et ne pas mettre de tabous sur les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
26 février 2014

Un vent de cendres

Roman de Sandrine Collette. Camille et son frère Malo partent faire les vendanges en Champagne, sur le domaine de Vaux. L’exploitation appartient à Andreas, qui vit reclus dans sa folie depuis un terrible accident de voiture, et elle est gérée par Octave, gravement défiguré par le même accident. Pour les deux hommes meurtris, Camille est un fantôme tant elle ressemble à la femme qu’ils ont perdue.  Immédiatement, Malo voit d’un mauvais œil l’attention morbide qu’Octave porte à sa jeune sœur, « ce regard avide et dérangeant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2014

Des noeuds d'acier

Roman de Sandrine Collette. Théo Béranger sort de prison. Il a purgé sa peine, mais il est « le genre d’homme dont on sait que s’il tourne le dos à la violence, c’est elle qui viendra à lui. » (p. 11) Pour échapper à son passé, Théo s’arrête dans une maison d’hôtes perdue au milieu de nulle part. Pendant des jours, il ne fait que dormir et se promener. Un jour, au détour d’un chemin, il croise deux vieux, Joshua et Basile, qui l’assomment, le séquestrent et font de lui leur esclave. « Cet endroit est pire que la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2014

Impossible de grandir

Roman de Fatou Diome. « Une petite fille me poursuit, me harcèle, m’assiège ; après quelques décennies de lutte, je ne peux toujours rien contre ses assauts ; parfois croyant agir à sa guise, je découvre avec stupeur que je ne fais que succomber à ses humeurs : grandir est impossible ! » (p. 14) Salie traîne les douleurs d’une enfance illégitime et une peur panique de quitter son appartement pour celui des autres. « Pourquoi personne ne se sent jamais concerné quand je dis que je n’aime pas... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
10 février 2014

Mélo

Roman de Frédéric Ciriez. 30 avril. Il fait chaud. Tout le monde ne pense qu’à la soirée qui précède le jour férié. Mais chacun y pense à sa façon et l’histoire s’attache aux pas de trois personnages. Il y a un syndicaliste aux tendances suicidaires. « Affolé par son incapacité à être banal, il se sent vain, se hait. » (p. 85) Il y a Parfait, chauffeur de camion-poubelle le jour, sapeur de la plus grande classe le soir. « Parfait de Paris, le maître incontesté de l’élégance masculine made in Bacongo, digne... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
13 janvier 2014

Instinct primaire

Texte de Pia Petersen. Livre voyageur d’Asphodèle. Dans cette longue lettre, Pia Petersen s’adresse à l’homme qu’elle aime toujours, mais qu’elle a quitté au pied de l’autel. Elle essaie de reprendre la conversation interrompue par sa fuite et par l’incompréhension hostile de son ancien fiancé. « Il fallait laisser à l’autre la possibilité de changer d’avis mais ça, tu l’as oublié, n’est-ce pas ? » (p. 12) Alors qu’elle occupait depuis longtemps la place de la maîtresse, Pia Petersen s’accommodait parfaitement de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]