Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

31 juillet 2012

L'horizon

Roman de Patrick Modiano. Jean Bosman rencontre Margaret Le Coz dans le métro. La jeune femme est inquiète et dit craindre d’être retrouvée par un certain Boyaval. De son côté, Bosman garde un souvenir douloureux de l’emprise avare d’une femme aux cheveux rouges et d’un prêtre défroqué. Au gré des petits boulots qu’il décroche, le couple semble fuir une menace insidieuse tapie dans la ville. Fuyant un passé et tentant de se projeter vers un horizon plus clément, Bosman et Margaret forment un couple vain et sans force : chacun... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juillet 2012

Les braises

Roman de Sandor Marai. Un vieux général reçoit une lettre. En quelques mots, 41 ans d’attente s’effacent. Le vieil homme met tout en œuvre pour organiser une soirée et un repas commémoratifs. En attendant son hôte, le général plonge dans ses souvenirs. Le jeune Henri s’était pris d’amitié pour son camarade Conrad, moins nanti que lui. « Leur amitié était profonde, grave comme les sentiments qui doivent durer une vie entière. Et, comme dans toute grande affection, il s’y mêlait un sentiment de pudeur et de culpabilité. On ne... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 20:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
05 juillet 2012

Les racines du yucca

Roman de Koulsy Lamko. Lu dans le cadre du Prix Océans. Le narrateur est un écrivain allergique au papier. « Tout bien pesé, mon allergie au papier n’était peut-être qu’un syndrome parmi tant d’autres. Le syndrome de l’impasse ! » (p. 257) Son médecin lui conseille de voyager, de quitter son quotidien et son confort pour combattre ses manies et ses phobies. L’écrivain part pour le Yucatan, pour animer des ateliers d’écriture. Là-bas, il rencontre Teresa qui lui présente le journal de guerre qu’elle a écrit pendant... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 juin 2012

Adolphe

Roman de Benjamin Constant. Le jeune Adolphe est un être sensible, taciturne et doté d’une nature sombre. Ouvertement indépendant, il entend mener sa vie à sa guise et nourrir son orgueil par toutes les considérations que les autres pourront lui accorder. Le jour où il décide d’être aimé, il jette son dévolu sur la belle Ellénore. Plus âgée que lui, elle est la maîtresse du comte de P***. « Je ne croyais point aimer Ellénore ; mais déjà je n’aurais pu me résoudre à ne pas lui plaire. » (p. 45) Obtenir l’attention et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:50 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
19 juin 2012

1tox

Premier roman de Coline Lemeunier. Prix Nouveau Talent de la Fondation Bouygues Telecom en 2008. La condition de participation à ce prix littéraire est d’intégrer le langage SMS et/ou les messageries instantanées. Julie a 39 ans, elle est traductrice et elle collectionne les stylos. « On a tous nos petites manies. Ce sont elles qui révèlent notre nature profonde. Beaucoup plus que le caractère que l’on peut laisser paraître. Parce qu’une manie est compulsive, surprenante, inattendue, et qu’elle laisse entrevoir aux autres... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:40 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2012

Les enfants de l'aube

Roman de Patrick Poivre d'Arvor. Alexis assiste au suicide de son père, Tristan. Il ne lui reste qu’un carnet dans lequel Tristan raconte son histoire avec Camille. C’est ainsi que l’enfant découvre l’amour de ses parents. Tristan est un adolescent malade qui se complaît dans la douleur. « Tristan, si tu t’arrêtes de pleurer, mon vieux, appuie là où tu souffres, et, tu verras, cela repartira tout seul. Cela te va si bien à l’âme et au teint de te sentir seul au monde, malheureux comme les pierres. » (p. 19)... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

31 mai 2012

Emmeline

Roman d'Elizabeth Bowen. Lettre B du challenge ABC critiques de Babelio. Récemment veuve, Cecilia rentre à Londres. Elle n’a qu’une hâte, celle de retrouver sa jeune belle-sœur, Emmeline. « Ce mariage, si bref qu’il n’avait pas perdu son caractère d’évènement, avait transformé Cecilia d’une jeune fille véhémente et mystérieuse en une veuve stupéfaite. Elle se sentait perdue dans la vie. L’incrédulité qui avait marqué son entrée dans le bonheur donnait encore le ton à sa douleur. » (p. 19) Les deux jeunes femmes partagent un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
17 mai 2012

Mansfield Park

Roman de Jane Austen.   Pour soulager leur sœur, Mrs Price, Sir et Lady Bertram décident d’accueillir chez eux une de leurs nièces, la jeune Fanny. La parente pauvre grandit auprès de ses cousines Maria et Julia et de ses cousins Tom et Edmond. Rapidement, Fanny s’attache à Edmond qui est pour elle un ami tendre et généreux. « Elle se prit à considérer son cousin comme un modèle de bonté et de noblesse, qui possédait des mérites que personne, sinon elle, ne pourrait jamais estimer à leur juste valeur, et qui avait droit... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
02 mai 2012

La fin du haricot - Une enquête de l'inspecteur Lapou

Album de Bénédicte Guettier. Dans le potager, un haricot est déprimé. L’inspecteur Lapou l’aide à découvrir ce qui le rend si triste. Le récit du haricot est tellement long que le lapin s’endort. Mais ce n’est pas grave, le haricot se sent mieux ! « C’est incroyable le bien que ça m’a fait de vous parler, inspecteur ! » Voilà que le haricot ragaillardi saute et court dans le potager. Après avoir ennuyé tout le monde avec ses lamentations, il le dérange encore plus avec ses hurlements de joie. L’inspecteur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 05:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
21 avril 2012

L'enfant noir

Récit autobiographique de Camara Laye. Ceci est le récit de l’enfance et de la jeunesse de l’auteur. Enfant, il a entendu les légendes sur le petit serpent noir qui protège sa race et qui parle à son père pendant la nuit. Il a vu son père forger les métaux et façonner l’or. « Toujours, je l’ai vu intransigeant dans son respect des rites. » (p. 33) Entre Tindican, à la campagne, et Kouroussa, à la ville, il a grandi, il a appris les traditions et les contes. Camara sait qu’il que la magie existe et il ne cherche pas à... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]