Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

02 août 2014

La ciociara

Roman d’Alberto Moravia. Cesira est née à la campagne. Mais cette ciociara, cette paysanne, marche la tête haute. « J’ai toujours été fière et il m’en faut peu pour que le sang me monte à la tête. » (p. 7) Après son mariage, elle suit son époux à Rome et s’occupe avec lui de leur magasin. Voilà toute sa fierté : son petit commerce, la propreté de sa maison et la beauté de sa fille Rosetta. La belle Cesira devient veuve assez tôt, mais l’amour ne l’intéresse pas : elle se consacre exclusivement à sa fille.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 juillet 2014

Mémoire de l'esclavage : Île de Gorée

Bande dessinée de Serge Diantantu. La découverte des Amériques a mis le Vieux Monde en effervescence. Les grands pays d’Europe veulent tirer profit de ces terres nouvelles qui regorgent de richesses. Rapidement, la main-d’œuvre locale, dûment exploitée et asservie, n’est plus suffisante. « En 1517, Las Casas, le jésuite ami des Amérindiens, profite de l’occasion d’exposer sa théorie à Charles Quint : réduire les Africains en esclavage afin de soulager les souffrances des Amérindiens et d’améliorer la productivité dans les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
12 juin 2014

Les Augustins

Roman de Mélisa Godet. Malika est journaliste et se lance dans une série de reportages sur le squat de la rue des Augustins. Immergée dans cet univers, intégrée contre toute attente, elle se lie aux habitants et partage leur quotidien. Au contact de Lino, Marc, Gabor, Jaquotte et bien d’autres, Malika découvre la dure réalité du squat, lieu du dernier recours, alternative à la rue. « On est là pour loger des personnes dignement, pas pour les entasser dans des gourbis dégueulasses. » (p. 32) Le squat des Augustins est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
26 mai 2014

Le monde libre

Roman de David Bezmozgis. En 1978, sous la présidence de Brejnev, l'Union soviétique ouvre un peu ses frontières. C'est l'occasion pour des centaines de familles juives de tenter une percée vers l'ouest. Parmi elles, la famille Krasnansky. Samuil et Emma, les grands-parents, suivent leurs fils Karl et Alec, eux-mêmes accompagnés de leurs épouses et enfants. La première étape est de rejoindre Rome qui est devenue terre d'asile pour les réfugiés. Ensuite, dans la ville éternelle, il faut choisir où aller. Les États-Unis sont une terre... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 mai 2014

Truismes

Roman de Marie Darrieussecq. Chômeuse depuis un certain temps, la narratrice estime qu’elle a décroché un emploi dans une parfumerie grâce à son physique avantageux. En effet, elle est une belle femme qui respire la santé et dont le corps attire les convoitises. Mais sans comprendre pourquoi, elle est prise de désirs qui la laissent honteuse et perplexe. « J’étais de plus en plus persuadée que j’avais quelque chose au cerveau, une tumeur, je ne sais pas, quelque chose qui m’aurait à la fois paralysé l’arrière-train, troublé la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 avril 2014

La grâce des brigands

Roman de Véronique Ovaldé. Que se passe-t-il le 17 janvier 1994 qui nécessite qu’on reprenne depuis le début l’histoire de Maria Cristina Väätonen ? Nous ne le saurons qu’à la toute fin du roman. Maria Cristina a grandi à Lapérouse, entre un père taciturne et une mère trop religieuse. Dès qu’elle a pu, elle a fui ce Grand Nord aride pour Los Angeles, après l’avoir fui si souvent dans ses lectures. « Il ne faut pas que tu restes, tu n’auras jamais rien ici, tu ne seras rien, il faut quitter Lapérouse et aller vers... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

16 avril 2014

Aux frontières de la soif

Roman de Kettly Mars. En janvier 2010, la terre a tremblé à Haïti, renversant des maisons, broyant des familles, ruinant des avenirs. Sur le sol meurtri de l’île, une fleur tentaculaire a poussé : Canaan est un bidonville qui abrite des centaines de milliers de réfugiés et rassemble tous les visages de la misère. Ici, tout manque, les soins, la nourriture et surtout l’eau. « Tout le monde doit vivre, les choix étaient serrés, il fallait chacun inventer son pire. C’est la vie même qui est dure. » (p. 95) C’est... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
07 avril 2014

La mort s'invite à Pemberley

Roman de P. D. James. Six ans après leur mariage, Elizabeth et Darcy vivent un parfait bonheur avec leurs deux fils et leurs nombreux amis. Alors qu’ils préparent leur bal annuel, Lydia, la jeune sœur d’Elizabeth, frappe à la porte de Pemberley. Depuis qu’elle a épousé Wickham, jeune officier qui avait tenté de séduire la sœur de Darcy, Lydia n’est pas vraiment la bienvenue dans la demeure des Darcy. Mais il fait nuit, le vent rugit dans les bois et la jeune femme est hystérique. Quelque part, dans la forêt, Wickham a disparu avec... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
24 mars 2014

Sans oublier

Roman d’Ariane Bois. La narratrice livre le récit a posteriori du deuil qui a ébranlé sa vie et menacé de la réduire en miettes. Quand sa mère décède dans un accident d’hélicoptère, la jeune femme lâche prise, repoussant son mari et délaissant ses enfants. Sa mère si souvent absente et désormais définitivement disparue prend toute la place et le chagrin abolit les raisons de continuer à vivre. « On perd ses parents au moment où l’on pourrait s’en faire des amis. » (p. 78) Le mari de la narratrice fait son possible, mais les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
23 mars 2014

Billevesée #117

La baïonnette est une lame qui se fixe au bout d'un fusil. Cette arme blanche fut inventée par des paysans de Bayonne au 17° siècle : à court de munitions, ils fixèrent leurs couteaux de chasse au bout de leurs mousquets. Ainsi dotés de lances improvisées, ils continuèrent à se battre. Alors, billevesée ?
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :