Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

19 janvier 2022

La bibliomule de Cordoue

Bande dessinée de Wilfrid Lupano et Léonard Chemineau. Intronisé calife à 11 ans, le jeune Hachim a délégué le pouvoir au vizir Muhammad Amir. Ce dernier est assoiffé de pouvoir et de domination. Pour régner sans partage sur le califat, il veut effacer l’héritage culturel des précédents califes, et il commence en brûlant les livres de la bibliothèque de Cordoue. « Le plus grand centre scientifique de l’Occident ! Le temple de tous les savoirs qui attire des savants et des philosophes de Bagdad et de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2022

May le monde

Roman de Michel Jeury. Quatrième de couverture – May a dix ans. Peut-être est-elle en train de mourir. Le Dr Goldberg l’a envoyée en vacances dans la maison ronde, au milieu de la forêt, rejoindre quatre locataires, Thomas et Lola, Nora et la docteure Anne. Ils sont chargés en fait de distraire les enfants malades. Et de leur apprendre le monde. Un monde qui ressemble au nôtre. Mais qui n’est pas le nôtre, qui en est prodigieusement distinct et distant, sur une autre « brane ». Où tout, en réalité, est différent, subtilement ou... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2022

Tant pis pour l'amour - Ou comment j'ai survécu à un manipulateur

Bande dessinée de Sophie Lambda. « On était des enfants lumineux, les villageois ignorants qui dansent au milieu du champ de bataille des tristes pierres amorphes du quotidien. » Voilà, ça, c’est le début. La passion, l’amour parfait. Passée cette présentation idyllique, il y a l’envers du décor et le parfait cauchemar. Sophie raconte ses 8 mois de relation avec Marcus, un homme aussi beau que manipulateur, aussi attentionné que dangereux. Après les promesses et la dévotion absolue des débuts, le prince charmant laisse... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 janvier 2022

La montagne magique

Roman de Thomas Mann. Pour se reposer après les semaines épuisantes consacrées à la préparation de son examen d’ingénieur, le jeune Hans Castorp quitte Hambourg pour un sanatorium de Davos. Il y rejoint son cousin Joachim, soigné depuis plusieurs mois pour une faiblesse pulmonaire, et est censé n’y passer que trois semaines. « La patrie et l’ordre étaient non seulement loin derrière lui, mais surtout enfouis à des lieues sous ses pieds, et son ascension continuait de l’en éloigner. En suspend entre eux et l’inconnu, il se... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 janvier 2022

Nous avons toujours vécu au château

Roman de Shirley Jackson. Mary-Katherine et Constance Blackwood vivent avec leur vieil oncle Julian dans la grande maison familiale, loin de la ville, isolées dans une terreur qui a pris racine après le retentissant procès pour meurtre qui a agité leur famille. « Les gens du village nous haïssent depuis toujours. » (p. 8) Quand elle n’est pas obligée de descendre en ville pour ravitailler la maison, la très jeune Mary-Katherine passe sa journée en jeux et manies d’enfant, tandis que Constance veille au fonctionnement... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 janvier 2022

S'adapter

Roman de Clara Dupont-Monod. « Nous, les pierres rousses de la cour, qui faisons ce récit, nous nous sommes attachées aux enfants. C’est eux que nous souhaitons raconter. » (p. 7) Voici donc l’histoire d’une fratrie, d’abord l’aîné et la cadette, rejoints par le benjamin, un bébé inadapté, différent, handicapé. Alors que le grand frère se dévoue à ce petit qui ne grandira jamais, la petite sœur choisit la distance pour préserver ce qui se reste d’enfance dans cette famille devenue si singulière. Le grand est patient,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 décembre 2021

L'homme sans ombre

Roman de Joyce Carol Oates. Margot Sharpe a bâti sa carrière et sa réputation de scientifique en neuroscience grâce au projet E. H. Ces initiales sont celles d’Elihu Hoopes, frappé par une encéphalite à 37 ans, et qui ne peut plus former de nouveaux souvenirs depuis cette infection cérébrale. « Elihu Hoopes est prisonnier d’un présent perpétuel […]. Comme un homme tournant en rond dans des bois crépusculaires : un homme sans ombre. » (p. 20) Pendant plus de 30 ans, Margot étudie le patient, le soumet à des tests.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 décembre 2021

Salade César

Bande dessinée de Karibou et Josselin Duparcmeur. Jules César : imperator, stratège, génie militaire, vainqueur des Gaules… Oui, mais non, pas ici ! Sous les pinceaux de deux auteurs, le grand Jules est un mec égocentré, à l’orgueil très fragile, plus intéressé par ses pectoraux que par le sort de Rome. « Oh, salut Titus. Tu sais où est César ? / Je lui ai annoncé sa mort prochaine, alors il… il fait des squats. / Tu sais quoi ? J’vais même pas te demander d’explications. » (p. 49) Pour Brutus, il... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 décembre 2021

Réinventer l’amour – Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles

Essai de Mona Chollet. Après Beauté fatale et Sorcières, Mona Chollet continue d’explorer les constructions sociales qui emprisonnent et empêchent les femmes. Dans ce nouvel ouvrage, elle démontre que l’hétérosexualité est un piège pour l’amour, voire un tue-l’amour, tant il doit au patriarcat dans sa construction et les représentations qu’il véhicule. « Les hommes hétérosexuels expriment leur désir pour les femmes au sein d’une culture qui les encourage à mépriser et haïr ces femmes. » (p. 18 & 19) Alors,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2021

La chute des princes

Roman de Robert Goolrick. Celui qui vous parle avait tout et il n’a plus rien. Ce golden boy que rien n’arrêtait, au sein de la si prestigieuse Firme, vit à présent dans un appartement minable. Il a connu les plus belles femmes, les palaces les plus luxueux, les soirées les plus folles. Désormais, il est seul et la seule excentricité de sa semaine est de visiter des appartements qu’il ne peut plus louer ni acheter. « Pardon d’avoir supposé que je valais mieux que vous. D’avoir cru que l’argent était le marqueur d’une certaine... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]