Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

27 décembre 2021

Salade César

Bande dessinée de Karibou et Josselin Duparcmeur. Jules César : imperator, stratège, génie militaire, vainqueur des Gaules… Oui, mais non, pas ici ! Sous les pinceaux de deux auteurs, le grand Jules est un mec égocentré, à l’orgueil très fragile, plus intéressé par ses pectoraux que par le sort de Rome. « Oh, salut Titus. Tu sais où est César ? / Je lui ai annoncé sa mort prochaine, alors il… il fait des squats. / Tu sais quoi ? J’vais même pas te demander d’explications. » (p. 49) Pour Brutus, il... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 décembre 2021

Réinventer l’amour – Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles

Essai de Mona Chollet. Après Beauté fatale et Sorcières, Mona Chollet continue d’explorer les constructions sociales qui emprisonnent et empêchent les femmes. Dans ce nouvel ouvrage, elle démontre que l’hétérosexualité est un piège pour l’amour, voire un tue-l’amour, tant il doit au patriarcat dans sa construction et les représentations qu’il véhicule. « Les hommes hétérosexuels expriment leur désir pour les femmes au sein d’une culture qui les encourage à mépriser et haïr ces femmes. » (p. 18 & 19) Alors,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 décembre 2021

La chute des princes

Roman de Robert Goolrick. Celui qui vous parle avait tout et il n’a plus rien. Ce golden boy que rien n’arrêtait, au sein de la si prestigieuse Firme, vit à présent dans un appartement minable. Il a connu les plus belles femmes, les palaces les plus luxueux, les soirées les plus folles. Désormais, il est seul et la seule excentricité de sa semaine est de visiter des appartements qu’il ne peut plus louer ni acheter. « Pardon d’avoir supposé que je valais mieux que vous. D’avoir cru que l’argent était le marqueur d’une certaine... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 décembre 2021

Les strates

Bande dessinée biographique de Pénélope Bagieu. L’autrice/dessinatrice a fait du chemin depuis Ma vie est tout à fait fascinante. Je la suis avec intérêt et j’avais déjà beaucoup apprécié Cadavre exquis, La page blanche et California Dreamin’. La retrouver dans un texte très personnel est un grand plaisir. L’objet en dit déjà beaucoup, avant même de parcourir les pages : cet ouvrage noir à couverture souple, épaisse et noire, fermée d’un élastique, a tout du carnet Moleskine de l’artiste et du journal intime de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 décembre 2021

Lapin Dixit

Album de Delphine Gosset et Julia Dasie. Le lapin Dixit vit dans le ventre d’un enfant. Son intérieur confortable, ce sont sept mètres d’intestin qui ont tant de coins et de recoins. « Dans mon ventre qui gargouille, il fait sa tambouille : il fouine, il farfouille. » Dixit est un peu collectionneur : il amasse des trésors, plein de choses bizarres trouvées au hasard de ses promenades dans le ventre de l’enfant. Il se sent hélas un peu seul : alors il invite des microbes dans son repaire. Et là, c’est la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
15 décembre 2021

Le plancher de Joachim : l'histoire retrouvée d'un village français

Texte de Jacques-Olivier Boudon. Quatrième de couverture – À quelques kilomètres d'Embrun dans les Hautes-Alpes, sur les bords du lac de Serre-Ponçon, jaillit soudain un château aux allures médiévales, le château de Picomtal. Au début des années 2000, les nouveaux propriétaires effectuant des travaux découvrent, au revers des planchers qu'ils sont en train de démonter, des inscriptions. Cent vingt ans plus tôt, au début des années 1880, le menuisier qui a monté le parquet dans les différentes pièces s'est confié. L'homme sait qu'il... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 décembre 2021

Après

Roman de Stephen King. James Conklin voit les morts et peut parler avec eux dans les jours qui suivent le décès. « Il y a toujours un après, maintenant je le sais. Jusqu’à ce qu’on meure, évidemment. À partir de là, je suppose que tout appartient à l’avant. » (p. 8) La plupart du temps, les trépassés n’ont pas grand-chose à apprendre aux vivants. Cependant, puisqu’ils sont tenus de dire la vérité, ils aident parfois à faire la lumière sur certains sujets. James en fait plusieurs fois l’expérience, heureuse ou malheureuse,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2021

Dans le palais des miroirs

Bande dessinée de Liv Strömquist. Sur Instagram, Kylie Jenner est une star. Ses selfies sont likés des centaines de milliers de fois. Mais la jeune femme est un modèle inatteignable : séances de sport quotidiennes, argent, produits de soin de luxe, temps illimité pour prendre soin d’elle, tout cela contribue au physique jugé parfait qu’elle exhibe. De fait, vouloir lui ressembler suscite évidemment des frustrations. « Alors que Kylie affirme qu’elle n’est pas là pour encourager les gens/jeunes filles à lui ressembler, les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2021

L'heure bleue de Peder Severin Kroyer

Catalogue d’exposition. Le musée parisien Marmottan-Monet, dans le cadre d’un partenariat scientifique avec les Skagens Kunstmuseer danois, a consacré une superbe exposition au peintre danois Peder Severin Kroyer. Cet artiste a voyagé dans toute l’Europe, mais a surtout passé du temps en France et au Skagen, région la plus septentrionale du Danemark, au sein d’une colonie d’artistes, femmes et hommes. Adepte de la peinture de plein air naturaliste, Peder Severin Kroyer est mondialement connu pour ses toiles de bord de mer qui... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 décembre 2021

Georgia O'Keeffe - Amazone de l'art moderne

Bande dessinée de Luca de Santis et Sara Colaone. Née en 1887 et décédée à 99 ans, Georgia O’Keeffe est très certainement à raison considérée comme la peintre abstraite la plus célèbre du monde. Très jeune, elle savait que sa vie entière serait consacrée à son travail. « Je suis décidée à placer mon art au-dessus de tout. » (p. 12) Elle n’avait besoin de personne pour faire ses preuves, mais c’est en partie sa relation avec le photographe Alfred Stieglitz qui lui ouvre la voie du succès. Entre amour et inspiration... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]