Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

02 juillet 2013

Le docteur Pascal

Roman d’Émile Zola. À Plassans, le docteur Pascal Rougon a mené une vie heureuse, loin des ambitions de ses frères Eugène et Aristide. Entièrement dévoué à la médecine, à la recherche et à la science, il rêvait d’éradiquer la douleur et la maladie avec « l’espoir noble et fou de régénérer l’humanité. » (p. 57) À presque 60 ans, il se passionne pour ses travaux sur l’hérédité dont il appuie la démonstration sur sa propre famille, depuis l’ancêtre commune, Adélaïde dite Tante Dide, jusqu’aux derniers enfants en... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

29 juin 2013

Le musée du Dr Moses

Recueil de nouvelles de Joyce Carol Oates. Sous-titre : Histoires de mystère et de suspense. Salut ! Comment va ! Une salutation qui retentit, c’est toujours agréable. Vraiment ? Ce n’est pas l’avis des joggers qui court dans l’arboretum de l’université de Dells. Le texte lui-même laisse à bout de souffle puisqu’il se déroule sur plusieurs pages sans un seul point, sauf le point final. Mais souvent, ce qui est final est définitif et irréversible. Surveillance antisuicide Un petit garçon qui disparaît, c’est un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
27 juin 2013

John l'Enfer

Roman de Didier Decoin. Prix Goncourt 1977. New York se désagrège. Les gratte-ciels se fissurent et se vident. Les chiens partent en bande vers les montagnes. Les eaux refoulent dans les souterrains. New York se meurt. Mais il n’y a que John l’Enfer, un indien Cheyenne, qui sent les convulsions de la métropole. Cette fin prochaine rappelle comment le petit village indien de Manhattan a disparu sous la poussée des colons blancs. Cette fois, c’est certain, la nation indienne vit ses dernières heures. « Le douzième laveur de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
25 juin 2013

Un autre amour

Roman de Kate O’Riordan. Connie et Matt sont mariés depuis de nombreuses années. Sur les conseils de Mary, une amie de la famille, ils décident de partir à Rome. Mais le voyage en amoureux tourne court quand Matt aperçoit Greta, son premier amour, dans un café. C’est décidé, il ne rentre pas avec Connie à Londres, pas tout de suite. De retour chez eux, Connie doit affronter les regards pleins d’interrogation et de reproche de ses trois fils, Fred, Joe et Benny. Elle ment, elle diffère, elle refuse de révéler le fiasco et parle avec... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
24 juin 2013

La nuit, ça sert à quoi ?

Album jeunesse de Sophie Bellier. Images de Sophie Ledesma. Lapino est couché dans son petit lit, bordé sous ses draps décorés de carottes. Mais il n’a pas du tout sommeil. « La nuit, c’est triste, pense Lapino. Il fait noir et tout le monde dort ! » Tout le monde dort ? Pas vraiment… Il y a le hibou qui ulule, la grenouille qui coasse, la chauve-souris qui se cache ou la taupe qui creuse ses galeries. Vite, Lapino s’habille et sort les rejoindre. Mais voilà que Lapino fait trop de bruit et qu’il dérange tout ce... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 06:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2013

La débâcle

Roman d’Émile Zola. La guerre annoncée depuis les premiers volumes de la série est enfin déclarée : la France et la Prusse s’affrontent au nord-est de la France. On retrouve Jean qui, veuf et malheureux, a quitté la Beauce à la fin de La terre. Il a retrouvé son grade de caporal et il mène le 106° de ligne vers Sedan et Verdun où l’on se bat. « Puisqu’il n’avait plus le courage de la travailler, il la défendrait, la vieille terre de France ! » (p. 6) Il a sous son commandement Maurice Levasseur, un jeune... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 16:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

12 juin 2013

Le bleu est une couleur chaude

Roman graphique de Julie Maroh. Dès la première page, on sait que Clémentine est morte. Dans la lettre posthume qu’elle adresse à Emma, son unique amour, elle lui confie ses journaux intimes et lui réaffirme son affection, même outre-tombe. Dans les carnets secrets de Clémentine, Emma redécouvre la jeune adolescence qui était si mal à l’aise avec sa sensualité naissante. « Les questions des ados sont banales aux yeux des autres. Mais quand on se sent seule à pieds joints dedans, comment savoir sur lequel danser. »... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
11 juin 2013

La paupière du jour

Roman de Myriam Chirousse. Cendrine a perdu son fiancé le jour où Benjamin Lucas l’a tué d’une balle de fusil. Près de 18 ans après, cette balle n’en finit pas de résonner aux oreilles de la jeune femme, d’autant plus que Benjamin Lucas vient d’être libéré pour bonne conduite. Cendrine décide alors de tenir la promesse qu’elle a formulé des années auparavant : elle va venger son fiancé. C’est à Barjouls, petit village perdu du sud-est de la France qu’elle s’installe, au plus près de là où le meurtrier a trouvé refuge après la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
08 juin 2013

Quelques courtes histoires de lapin

Le lapin et la sarcelle – Fable de Jean-Pierre Claris de Florian. Un lapin et une sarcelle sont amis depuis l’enfance et partagent toute chose, bonne ou mauvaise. Un jour funeste, la sarcelle disparaît et le lapin désespère de retrouver son amie. « Réponds-moi, / Ma sœur, ma compagne chérie ; / Ne prolonge pas mon effroi : / Encor quelques moments, c’en est fait de ma vie ; / J’aime mieux expirer que de trembler pour toi. » Éploré, le lapin explore les alentours et retrouve son amie, captive de la volière... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 16:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
07 juin 2013

Stoner

Roman de John Williams. Il est rare qu’un roman étranger affiche en première de couverture le nom de son traducteur. Quand j’ai vu « traduit par Anna Gavalda », j’ai failli partir en courant, mais une petite admonestation personnelle m’a convaincue de laisser sa chance à ce livre qui ne m’avait rien fait. Et bien m’en a pris ! Anna Gavalda a traduit ce roman sans y glisser les tics et les tournures qui m’ont tant agacée dans les quelques romans que j’ai lus de cette auteure. Finalement, c’est un grand merci que... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]