Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

20 septembre 2008

L'insoutenable légèreté de l'être

Texte de Milan Kundera. Tomas aime Tereza, mais il ne cesse d'aller voir d'autres femmes. Sans trève, la jalousie ronge Teresa qui exige des preuves d'amour toujours plus grandes. Le tout dans un monde où le communisme règne en maître. Tout le roman est une réflexion sur l'importance, la pesanteur ou la légèreté des choses. Comment choisir entre le pesant et le léger? Faut-il, comme Parménide, préférer le second? Ou admettre, comme Nietzsche, que seul le premier a de la valeur? Le texte se lit bien. La narration semble parfois... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 septembre 2008

Le premier amour

Roman de Santiago H. Amigorena. Santiago est un tout jeune homme quand il rencontre Philippine. Ces deux-là s'aiment à la folie. Garçon taciturne, Santiago écrit partout, tout le temps. L'amour avec Philippine devient une suite de préliminaires littéraires avant d'être une jouissive pénétration par le Verbe. Tout n'est que sensualité entre eux. Jusqu'au jour où leur amour devient leur premier amour et qu'il s'achève, les laissant seuls avec eux-mêmes. Ce texte est une ode à l'amour et au plaisir charnel. La narration se fait... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 15:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 septembre 2008

Mémoires de porc-épic

Roman d'Alain Mabanckou. Prix Renaudot en 2006. Une légende populaire africaine veut que chaque homme ait un double animal maléfique. Dans le village de Séképembé, Kibandi charge son double, un porc-épic, d'accomplir une série de meurtres pour son propre compte. Le porc-épic relate la vie de son double humain, et les crimes qu'il doit accomplir. Pas de ponctuation, ou si peu. Un livre écrit dans un seul souffle. Mais quel souffle! De l'ironie à chaque paragraphe, et une réflexion fine qui se cache entre les ligne, sur le pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 septembre 2008

L'amour de Phèdre

Drame de Sarah Kane. Hippolyte est un éternel adolescent, trentenaire, gras et que rien ne divertit. Phèdre est toujours amoureuse de lui. Pour le détourner de son oisiveté et des vacuités télévisuelles, elle lui offre son amour plein et entier. Lui ne comprendra que trop tard la valeur du présent qui lui ai fait, et il humilie la reine amoureuse, la poussant au suicide. Soumis à la vindicte populaire, le prince désabusé vit sa dernière jouissance et expire dans un soupir de regret. Il n'est pas aisé de réécrire un classique... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 17:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 septembre 2008

La dame de Blackingham

Roman de Brenda Vantrease. Kathryn est veuve du seigneur Roderick de Blackingham. Seule avec ses deux fils Alfred et Colin, elle dispute son domaine à l'Eglise et au Roi. Quand l'enlumineur Finn s'installe chez elle, elle découvre l'amour et le bonheur. Mais Finn traîne un passé obscur. Et c'est lui qu'on accuse du meurtre d'un prêtre au service de l'évêque. Des êtres très différents se côtoient dans la quête de la vérité: l'anachorète Juliette, le nain Mi-Tom, la servante Magda au don si particulier. Amour, vérité et trahison se... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2008

Mon bel oranger

Roman de José Mauro de Vasconcelos. Zézé a cinq ans. Son père est au chômage. Zézé est un petit garçon rêveur et intelligent, mais il a le diable au corps et enchaîne les bêtises et les espiègleries en tout genre. Souvent battu et puni, il trouve refuge au pied de son petit oranger. Auprès de celui-ci, il vit de merveilleuses aventures imaginaires. C'est en compagnie du Portugâ, un homme généreux et mystérieux, qu'il découvre la tendresse et la vraie valeur de l'amitié. On peut avoir 22 ans et lire encore les romans pour la... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 12:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 septembre 2008

Millenium 1: Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Premier tome de la trilogie de Stieg Larsson. Mikael Blomkvist est journaliste, rédacteur de la revue d'investigation Millenium, qui dénonce les fraudes sociales, industrielles et économiques. Mikael publie un papier révélateur sur Hans-Erik Wennerström. Manipulé, il se retrouve au coeur d'un scandale judiciaire et médiatique. Accusé de diffamation, il perd toute crédibilité, et se retire de Millenium. Il est rapidement contacté par Henrik Vanger, le grand patron des entreprises Vanger. Depuis des années, le vieil homme enquête sur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2008

Comment faire l'amour à un nègre sans se fatiguer

Roman de Dany Laferrière. Deux jeunes noirs expérimentent la vie de Bohême dans un quartier pauvre de Montréal. L'un d'eux tente d'écrire un roman qui sera le récit de son existence. L'autre vit couché sur un divan, partageant son attention entre Freud, le Coran et l'amour. Mais pas n'importe quel amour: il lui faut des filles blanches pour se venger des siècles d'esclavage endurés par les noirs. Ce livre est plein d'humour féroce. La connaissant plutôt bien, j'ai senti la ville de Montréal au détour de chaque ligne. Je le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 11:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 août 2008

Un ciel de glace

Roman de Mirko Bonné. 1914, Merce Blackborro, un jeune Gallois épris d'aventure, embarque clandestinement sur L'Endurance, un bateau qui part en Antartique, sous le commandement de Sir Ernest Shakleton. Rapidement déniché de sa cachette, Merce intègre l'équipage et devient l'assistant personnel de Shakleton. L'expédition, initialement bien menée, tourne au cauchemar. Pris dans les glaces de la mer de Weddell, le bateau dérive et finit par sombre. Prisonnier de la banquise, l'équipage débarque sur la banquise et cherche à survivre.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 18:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 août 2008

Le père Goriot

Roman d'Honoré de Balzac. Eugène de Rastignac, jeune provincial, arrive à Paris nourri d'illusions. Dans la pension de Madame Vauquer où il loge, il rencontre le père Goriot, un pauvre homme qui s'est ruiné pour marier ses filles à des partis honorables. Abandonné, renié, ignoré de ses filles et de ses gendres, le vieil homme persiste à croire en la bonté de ses enfants. Rastignac s'éprend de Delphine et accorde son affection à Goriot. Mais il perd peu à peu ses illusions sur la société parisienne: tout n'est que vanité, et un être... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 13:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]