Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

13 avril 2018

La trilogie du dernier homme

Trilogie de Margaret Atwood. Cliquez sur les couvertures pour retrouver ma critique de chaque tome.     J'ai un peu peiné au démarrage, mais je suis ravie d'avoir lu cette trilogie postapocalyptique qui explore de nombreux thèmes bibliques (entre autres, évidemment !). Margaret Atwood invente une nouvelle Genèse, imagine de nouvelles Sodome et Gomorrhe et déclenche un nouveau déluge. Pas de doute, la face du monde en est bouleversée ! Il me tarde de voir l'adaptation série annoncée pour très bientôt et de retrouver les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

10 avril 2018

Madame Pylinska et le secret de Chopin

Texte d’Éric-Emmanuel Schmitt. Depuis l’enfance, l’auteur est fasciné par la musique de Chopin et désespéré de la jouer si mal. Jeune étudiant à l’École normale, il décide de reprendre son apprentissage. « Je cherchais un professeur qui m’aiderait à résoudre le cas Chopin. Il m’obsédait. Sa lumière me manquait, sa paix, sa tendresse. La trace qu’il m’avait laissée, un après-midi printanier à l’occasion de mes neuf ans, oscillait entre l’empreinte et la blessure. Quoique jeune, j’en éprouvais de la nostalgie ; je devais lui... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
06 avril 2018

Couleurs de l'incendie

Roman de Pierre Lemaitre. Marcel Péricourt, fondateur de la banque Péricourt, rend l’âme. Le Tout-Paris se presse aux obsèques de ce grand homme. Mais les funérailles sont bouleversées par un drame : Paul, le petit-fils du banquier, se jette sur le catafalque de son aïeul depuis un étage de la maison familiale. Désormais, rien ne va plus. « En quelques heures, une famille riche et respectée venait de connaître la mort de son patriarche et la chute prématurée de son unique descendant mâle. Des esprits défaitistes auraient pu... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
03 avril 2018

Le lieu essentiel

Entretiens avec Fabrice Lardreau. Puisqu’il est vain de vouloir résumer des entretiens, voici ce qu’annonce la quatrième de couverture : « Ce qui me plaît dans la montagne comme dans l'écriture, c'est de me trouver confronté à quelque chose qui me dépasse, de façon humaine, et d'essayer d'y trouver ma voie, que ce soit sur une paroi ou dans un roman. » Passionné d'escalade et d'alpinisme, amoureux de littérature alpine, admirateur des pionniers des sommets, Philippe Claudel nourrit depuis l'enfance une passion viscérale pour le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 mars 2018

Comme convenu

Bande dessinée de Laurel. La quatrième de couverture de cet ouvrage autoédité est « L’histoire en BD d’une start-up de jeux vidéo en Californie ». Ça envoie du rêve, non ? BD, Start-up, jeux vidéo et Californie dans une même phrase, c’est forcément l’éclate ! Sur le papier (Hihi, jeux de mots, t’as vu !), oui. Dans les faits, un peu moins. Beaucoup de promesses, encore plus de galères ! Après avoir créé un jeu vidéo pour smartphone, Laurel et son mari Adrien décident de tenter la grande aventure de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 mars 2018

Cantique des plaines

Roman de Nancy Huston. « Permets-moi de chanter jusqu’au bout cette berceuse qui t’apportera le sommeil éternel. » (p. 212) À la mort de son grand-père, Paddon, Paula tient la promesse qu’elle lui a faite : raconter son existence. Elle se fonde sur le manuscrit du vieil homme, fatras quasi illisible racontant une vie, ses espoirs et ses déceptions. « L’ordre dans lequel m’arrive ta vie est tout sauf chronologique, oui c’est par fulgurances que je te retrouve. » (p. 29) Élevé par un père alcoolique et brutal... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 mars 2018

Le 4e Docteur

Album d’Adam Hargreaves. J’aime les albums Monsieur et Madame inventés par Roger Hargreaves, puis repris et déclinés par son fils. J’aime la série Doctor Who. La rencontre des deux, produite notamment en collaboration avec la BBC, est étonnante ! On suit ici – bien difficilement – le 4e Docteur et Sarah Jane, son compagnon humain du moment, qui tentent d’échapper aux Daleks. « Continue à courir et ne te fais pas exterminer ! »  Si vous connaissez les Daleks, vous comprenez la valeur de ce conseil. On... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
20 mars 2018

L'échange des princesses

Texte de Chantal Thomas. Pour faire cesser la guerre fratricide entre les Bourbons de France et les Bourbons d’Espagne, les diplomates imaginent un double mariage : le fils du roi d’Espagne épousera la fille du Régent de France et la fille du roi d’Espagne épousera le dauphin Louis.  Saint-Simon, ambassadeur de cette union en Espagne, est persuadé que tout sera pour le mieux entre les fiancés et leurs familles. « De précoces fiancés, il faut l’avouer. Si le prince des Asturies a quatorze ans, la fille du Régent n’en a... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 mars 2018

MaddAddam

Roman de Margaret Atwood. « Adam a donné un nom aux animaux vivants. MaddAddam donne un nom à ceux qui n’existent plus. » C’est répété dans Le dernier homme et dans Le temps du déluge. Via le jeu en ligne Extinctathon, les MaddAddam se sont regroupés et organisés. Ils travaillaient avec Glenn/Crake pour créer une nouvelle race parfaite, en ajoutant des gènes animaux dans l’ADN humain. « La perfection a un prix, mais c’est ceux qui sont imparfaits qui le payent. » (p. 44) Ainsi sont nés les Crakers : naïfs et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 mars 2018

Le temps du déluge

Roman de Margaret Atwood. Toby et Ren ont grandi dans les plèbezones, loin des compounds hyper sécurisés et modernisés. Elles ont survécu au grand déluge venu du ciel. Chacune de leur côté, elles tentent de survivre dans un monde hostile et déserté. Ou presque déserté. Il y a des rencontres bien mauvaises à faire. « Mon quotidien ne saurait être qualifié de vie. Disons que je suis dormante, comme une bactérie dans un glacier. Que je fais mon temps. Voilà tout. » (p. 106) Dans la solitude qui les entoure, elles se... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]