Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

21 décembre 2022

La septième fonction du langage

Bande dessinée de Xavier Bétaucourt (scénario), Olivier Perret (dessins) et Paul Bona (couleurs). D’après le roman éponyme de Laurent Binet. Le 25 février 1980, Roland Barthes est percuté par une camionnette. Ses papiers disparaissent et lui-même meurt peu de temps après à l’hôpital. Pour le commissaire Bayard, c’est autre chose qu’un accident de la route. Pour naviguer dans le monde complexe des universitaires et des théories linguistiques, il a besoin d’aide. Il réquisitionne Simon Herzog, jeune chercheur, sans trop lui... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 10:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

19 décembre 2022

La gameuse et son chat - 2

Manga de Wataru Nadatani. Kozakura ne s’attendait pas à ce que le compte qu’elle a créé pour son chat sur les réseaux sociaux ait autant de succès ! Le petit Omusubi grandit et a toujours autant besoin d’attention. La gameuse acharnée délaisse un peu ses jeux pour s’occuper de son compagnon à poils, pour leur grand plaisir réciproque ! La jeune femme est toujours aussi gaga de sa bestiole et je la comprends ! « Il s’est endormi sur la télécommande ? Je ne peux quand même pas le réveiller. Il est si chou quand... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 décembre 2022

Grisou

Album de Juliette Nothomb et Raphaël Bourgois. La petite Léo se réjouit d’avoir pu adopter un lapin. La petite Grisou est douce, calme et affectueuse. L’enfant et l’animal nouent une relation tendre, faite de confidences et de jeux. « J’ai trouvé rigolo qu’elle porte un nom de gaz, car elle fait souvent des prouts. » Il y a quelque chose d’absolu dans cette relation irremplaçable qui unit une jeune personne à son premier compagnon animal, au-delà de la simple possession, une amitié unique. « Je lui lis souvent des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
12 décembre 2022

Hugo Laruelle - Le lac aux îles enchantées

Catalogue d’exposition. Textes de Stéphane Jach. Dans le cadre de l’exposition consacrée à William Morris par le musée roubaisien La Piscine, Hugo Laruelle a exposé entre les murs de cet espace d’exception. Lors de ma visite, j’ai été subjuguée par les photographies saturées de couleurs, de formes, de textures, d’ombres et de lumières. Les à-plats d’or répondent à la densité et à l’épaisseur follement lumineuses de la couleur. Tout compose un univers baroque, étrange et fascinant. Les velours sont riches, les tentures et les tapis... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 décembre 2022

Les dieux nordiques

Album illustré de Raphaël Martin et Jean-Christophe Piot (textes) et Amélie Clavier (illustrations). Savez-vous qui sont les Jotünn, les Ase et les Vanes ? Qui est Yggdrasil ? Ou encore Freya et Frey ? Savez-vous distinguer les runes entre elles ? Si vous avez répondu non à une de ces questions, ce livre est fait pour vous. Et même si vous êtes expert en mythologie nordique, l’album vaut le détour tant il est bien construit et richement illustré. Destiné à un public jeune, l’ouvrage propose des textes clairs et... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 décembre 2022

Stephen King, le faiseur d'histoires

Essai de Jean-Pierre Dufreigne. « Les pages qui suivent ne sont pas une hagiographie. […] Elles ne sont pas non plus une thèse universitaire. […] Il ne s’agit pas non plus d’une biographie. » (p. 11) Stephen King, c’est 40 millions de lecteurs et 17 millions d’à-valoir par roman. Colossal, spectaculaire, démesuré ! La littérature horrifique fait mauvais genre, mais l’auteur s’en moque et se délecte à convoquer dans chaque roman un nouveau monstre ou une antique panique. « King, au hasard d’un feu rouge,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 décembre 2022

Le coup du lapin - 3

Bande dessinée d’Andy Riley. Les lapins suicidaires sont de retour pour un dernier round de morts 100 % inédites. L’humour noir de ces vignettes est toujours autant absurde, mais il dégage parfois une poésie certaine. Il y a de la beauté dans l’ingéniosité et la patience de ces douces bestioles à chercher le trépas le plus douloureux possible. Il faut saluer la solidarité dont les lapinous font preuve pour atteindre leur objectif commun et définitif. Au milieu de l’ouvrage, un entracte bucolique est bienvenu pour nous faire... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2022

Kinderzimmer

Roman de Valentine Goby. En 1944, Suzanne Langlois a 20 ans et vend des partitions dans un magasin de musique. En 1944, Suzanne est aussi Mila, membre d’un réseau de résistants : elle code des messages avec des notes. Dénoncée et arrêtée, elle est déportée en tant que prisonnière politique au camp de Ravensbrück. « Elle n’est ni juive, ni vieille, ni malade. Elle est enceinte, elle ne sait pas si ça compte, et si oui de quelle façon. » (p. 17) Mais quel futur pour cette maternité malmenée ? Quel destin pour cet... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 novembre 2022

Les lettres qui ne sont jamais arrivées

Texte de Mauricio Rosencof. Détenu pendant onze ans dans une cellule exigüe de la dictature uruguayenne, le narrateur-auteur a survécu en écrivant mentalement des lettres à ses parents et en se remémorant son enfance à La Paz, dans une famille d’émigrés juifs polonais. « Dans cet endroit, mes pensées rebondissent. Les mots inscrits dans la pensée rebondissent. Parce que la possibilité  de pouvoir prononcer des mots, ce qui s’appeler les prononcer, même cela, ils ne l’autorisent pas. » (p. 93) Convoquant le souvenir... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 novembre 2022

Billy Summers

Roman de Stephen King. Billy Summers est un ancien marine devenu tueur à gages. À 44 ans, il décide de raccrocher après un dernier contrat à 2 millions de dollars. Mais voilà, tout le monde sait que le dernier contrat est toujours foireux. Il doit liquider Joel Allen, un autre tueur à gages, avant qu’il soit jugé : pour ce faire, il attend plusieurs mois, en se fondant dans le paysage sous une fausse identité. Il se fait passer pour un écrivain qui peine sur son premier roman. Voilà une couverture qui lui convient... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Mastodon