Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

26 janvier 2018

La lamentation du prépuce

Roman de Shalom Auslander. Le narrateur est un jeune juif du New Jersey élevé dans la crainte de Dieu et convaincu que le Tout-Puissant le persécute et fait tout pour le rendre malheureux.  « Je vis avec lui chaque jour et regardez, Il est toujours furieux, toujours assoiffé de vengeance, toujours – éternellement – en pétard. » (p. 6) Toujours convaincu du pire, le jeune homme regarde sans cesse par-dessus son épaule, s’attendant à voir tomber la justice divine. Il faut dire qu’enfant et adolescent, Shalom a tout fait... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 janvier 2018

Madeleine Project

Texte de Clara Beaudoux. Quatrième de couverture – « Elle s’appelait Madeleine, elle aurait eu 100 ans en 2015. Je m’appelle Clara, j’ai 31 ans. Nous ne nous sommes jamais connues pourtant nous partageons le même appartement, ou du moins l’avons-nous partagé à différentes époques. Madeleine y avait vécu vingt ans. Elle est morte un an avant que je ne m’y installe, l’appartement avait été entre-temps refait à neuf. Interstice préservé de l’oubli, la cave avait été abandonnée en l’état. J’y ai découvert, après en avoir scié... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
16 janvier 2018

Un amour d'espion

Roman de Clément Bénech. Pour aider son amie Augusta, le narrateur accepte de passer plusieurs mois à New-York pour filer Dragan, l’ex petit ami roumain de la jeune femme. « Figure-toi que j’ai des raisons de croire que c’est un assassin. » (p. 15) Il y a en effet un internaute sous pseudo qui accuse Dragan de ce crime terrible sous tous les articles que ce dernier publie dans les revues d’art pour lesquelles il travaille. Pendant plusieurs mois, dans la ville tentaculaire, le narrateur tente de percer le mystère de Dragan.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
09 janvier 2018

Le crime du comte Neville

Roman d’Amélie Nothomb. Depuis qu’une voyante lui a annoncé qu’il tuerait un de ses invités lors de sa fameuse garden-party annuelle, le comte Neville a perdu le sommeil. « Pourquoi a-t-on inventé l’enfer alors qu’il existe l’insomnie ? » (p. 47) À cela s’ajoutent les frasques de sa benjamine, Sérieuse, qui lui fait une étrange demande, mais également la ruine qui menace le château familial. « T’habiter, ce n’est pas vivre, c’est te défendre : te défendre comme des assiégés défendent une citadelle. » (p.... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
02 janvier 2018

Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens

Essai de Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois. « Manipulation, le mot peut faire peur. » (p. 5) Ou comment amener une personne ou un groupe de personnes à faire exactement ce qu’on attend d’elle ou de lui… « Il n’est guère, en effet, que deux façons efficaces d’obtenir de quelqu’un qu’il fasse ce qu’on voudrait le voir faire : l’exercice du pouvoir (ou des rapports de force) et la manipulation. » (p. 8) Les auteurs nous présentent une certaine Madame O. à qui il arrive des mésaventures qui toutes... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
29 décembre 2017

Point cardinal

Roman de Léonor de Récondo. Au fond de Laurent, il y a Mathilda. Une femme. La femme qu’il se sait être depuis toujours. Depuis peu, il trouve le courage de devenir Mathilda, le temps d’une heure, loin des regards de ceux qui partagent sa vie. Mais il lui faut toujours revenir à sa vie. « Révolté d’avoir arraché ses habits de lumière, Laurent retourne à l’ombre. […] Lui restera le mensonge. » (p. 11) Solange, Thomas et Claire, son épouse et ses enfants, ne savent rien de tout cela. Et Laurent mène une vie apparemment... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 décembre 2017

La chatte sur un toit brûlant

Pièce de théâtre en trois actes de Tennessee Williams. Brick en veut à son épouse Margaret : pour lui, elle est responsable de la mort de Skipper, son meilleur ami. Mais la jeune femme refuse cette accusation et veut retrouver l’amour de son mari. « On est plus solitaire avec un homme qu’on aime et qui ne vous aime pas que si l’on vit toute seule. » (p. 99) Elle veut aussi faire barrage à son beau-frère et à son épouse qui, avec leur tripotée de marmots, voudraient faire main basse sur la fortune du Grand-Père. Le... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
22 décembre 2017

Éclats de sel

Roman de Sylvie Germain. Ludvik vient de quitter son ancien professeur, Joachym Brum, un entêté qui a décidé du jour de sa mort. Auprès de cet homme, Ludvik a appris bien des choses, mais depuis longtemps il traîne une indifférence morne : il ne voit plus le mystère des choses. « Il manquait à Ludvik cet élan, cette inépuisable générosité que seul octroie l’oubli de soi. Plus l’oubli est profond, plus le cœur est prodigue. Ludvik était simplement las de lui-même, et donc de tout et de tous. » (p. 21) Le lecteur... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 décembre 2017

Des fleurs pour Algernon

Roman de Daniel Keyes. Charlie Gordon est un adulte attardé. Mais entre son emploi dans une boulangerie et les cours adaptés qu’il suit à l’université, il est heureux et entouré d’amis. Il accepte cependant de participer à une expérience scientifique pour améliorer son intelligence. Des résultats sont déjà concluants après les tests menés sur Algernon, une souris de laboratoire. « Après l’opérassion, je m’eforcerai d’être un telijen. De toutes mes forces. » (p. 11) À la suite d’une intervention sur son cerveau, Charlie fait... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
15 décembre 2017

La bataille des grenouilles et des souris

D’après un récit d’Homère, adapté par Daniele Catalli et Claudio Malpede. Une dispute éclate entre une grenouille et une souris pour l’accès à un point d’eau et un malheureux incident déclenche un conflit sanglant entre le peuple de la mare et le peuple de la terre. « L’herbe prit peu à peu une couleur vermeille. » (p. 31) Rapidement, l’escalade d’honneur et de vengeance révèle l’inutilité et vanité de la guerre qui se résume à un massacre. Placidus Dumarais et Creusefromage, champions des deux camps, s’affrontent en un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :