Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

03 décembre 2018

Pas de côté

Recueil de poésie de Fanny Chiarello. « Ce recueil est le journal d’une relation vécue de juin 2016 à février 2017. Sa première version était beaucoup plus volumineuse puisqu’il réunissait nos deux points de vue […], qui se faisaient écho ou s’égratignaient. Nous l’avions intitulé Pas de deux. Voici Pas de côté, mon chemin solitaire dans cette histoire, des prémices aux derniers soubresauts. » (p. 9) La narratrice parle de cette merveille qu’est l’amour naissant, des emballements cardiaques qu’il suscite et des... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 novembre 2018

La vraie vie

Roman d’Adeline Dieudonné. La jeune narratrice vit dans une maison hideuse avec ses parents et son petit frère. Le père est un chasseur violent et cruel. « Son goût pour l’anéantissement allait m’obliger à me construire en silence, sur la pointe des pieds. » (p 71) La mère est à peine plus vivante qu’un organisme unicellulaire. « Ma mère avait le regard d’une vache à qui on aurait expliqué le principe d’indétermination de Heisenberg. » (p. 68) Heureusement, les enfants s’aiment et se soutiennent, et le rituel du... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
28 novembre 2018

Les animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald - Le livre du film

Scénario de J. K. Rowling. Gellert Grindelwald s’échappe de prison alors qu’il devait comparaître en Europe pour ses crimes. À Paris, il entreprend de recruter des sorciers afin de mettre en œuvre son projet : imposer la toute-puissance des sorciers sur les êtres non-magiques, le tout enrobé dans un discours aussi séducteur que menteur. « On raconte que je déteste les Non-Magiques. Les Moldus. Les Non-Maj. Les Sans-Charmes. […] Je ne les déteste pas du tout. […] Mon combat n’est pas motivé par la haine. Je dis que les... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2018

Les riches heures de Jacominus Gainsborough

Album de Rébecca Dautremer. Les riches heures de Jacominus Gainsborough, ce sont les moments importants de la vie de ce lapin né tout petit-petit, qui attrape une patte folle et qui traîne toute sa vie un peu de mélancolie, tout en apprenant à aimer l’existence, à profiter des douceurs et à accepter les peines. « Jacominus était petit, mais il aimait le grand. Il ne courait pas très vite, mais il était toujours assez loin. C’est-à-dire qu’il avait toujours l’air un peu absent, même quand il était bien là. » Avec ses amis... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
23 novembre 2018

Lucie Corvus et Mister Poiscaille

Roman de Nico Bally. Lucie peut téléporter les légumes. Ça tombe bien, elle déteste ça, tout comme les fruits, et préfère les frites et les biscuits. Elle n’aime pas trop non plus calculer les aires des triangles. Et dans ses rêves, elle suit un poisson qui a la taille d’un homme et un homme-cochon qui mange absolument tout et n’importe quoi. Mais tout cela n’est pas un rêve : Lucie a des pouvoirs magiques et aucune idée de la façon de les maîtriser ! « Il te faut à tout prix un mentor ! À ton âge, tu bouillonnes... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 novembre 2018

Boni - La dernière bouchée de carotte

Bande dessinée d’Ian Fortin. Boni est un petit lapin blanc très mignon. Entre ses parents parfois à côté de la plaque, son grand-père acariâtre, sa baby-sitter inquiétante et ses six petits frères insupportables, il mène une vie plutôt normale. Sauf quand le grand Bruno l’embête à l’école. Heureusement, il a ses copains et la jolie Brigitte. Tu as vu la nouvelle ? Elle est vraiment belle ! […] / Bof, je n’aime pas ! elle a des dents de lapin ! » (p. 20) Ces comic-strips très connus au Québec sont... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 novembre 2018

T.A.U.P.E.

Roman de Nico Bally. Quatrième de couverture – Le 5 juillet 1839, une machine gigantesque appelée TAUPE s’enfonça dans le sol afin d’atteindre le centre de la Terre. Son équipage était composé de cinquante personnes. Tout était planifié pour qu’ils puissent survivre et entretenir la machine afin qu’elle accomplisse sa mission. Mais les choses ne se déroulèrent pas comme prévu, car deux passagers clandestins s’étaient glissés à bord. Le premier était un chat fouineur que nous appelâmes Tapetum. Le deuxième, c’était moi. Ce... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 novembre 2018

Les sentiments du Prince Charles

Essai en bande dessinée de Liv Strömquist. En décryptant les constructions sociales de la féminité et de la masculinité dans les familles hétéroparentales, l’autrice réfléchit aux relations de couple et de famille et plus largement aux relations sociales des représentants de chaque sexe. Elle dénonce les schémas qui se transmettent depuis des siècles et que les générations reproduisent sans les remettre en question. Elle dénonce surtout la place donnée/imposée à la femme par le patriarcat et les institutions. « Historiquement,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 novembre 2018

La purge

Roman d’Arthur Nesnidal. « Parmi la multitude des enfers ici-bas, je vis, au commencement de ce siècle, tourner l’implacable machine de la grande industrie intellectuelle et vomir à grandes fournées ses séries de troufions de l’esprit et son lot de déchets. On nommait ces chaudrons les classes préparatoires. » (p. 9) Avec cet incipit acerbe qui donne le ton du texte, le narrateur entame une longue diatribe contre le système d’enseignement supérieur à la française. Avant que survienne une guerre dont on ne sait rien, mais... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
12 novembre 2018

Sept stations du Caire - Carnet de voyages par le métro

Texte de Pierre Gazio. Pierre Gazio vit au Caire depuis des années. C’est une ville qu’il connaît – mieux, qu’il comprend. Pour en proposer un aperçu – forcément partiel et partial –, c’est par le métro qu’il propose au lecteur d’arpenter la cité égyptienne. Il en montre son fort caractère religieux, musulman évidemment, mais aussi chrétien : Le Caire abrite plusieurs fois qui s’entendent du mieux qu’elles peuvent et s’accommodent d’une promiscuité souvent incontournable. Mais au-delà de la religion et même sous les voiles... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :