Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

13 janvier 2021

Le procès du cochon

Roman d’Oscar Coop-Phane. Un monstre nu sort d’une forêt et mord un nourrisson qui n’y survit pas. Le tueur est arrêté et commence alors son procès. « Voilà les preuves : le croqueur a été trouvé dans les bois, juste à côté de la maison. Du sang coulait encore à la lisière de ses gencives. Quand on l’a arrêté, il n’a montré aucune résistance, il avait les yeux vides. Il ne s’est pas révolté. » (p. 30) Jamais un homme n’aurait fait cela, n’est-ce pas ? C’est forcément un animal, une bête. Et de fait, c’est un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2021

La Poudre

Transcription des entretiens menés par Lauren Bastide. Le podcast La poudre est un phénomène depuis 2016. Je dois avouer sans détour que je ne consomme pas de podcasts. Je suis incapable d’écouter en ne faisant rien d’autre… et si je fais autre chose, je ne me concentre pas sur ce que j’écoute. Bref, pouvoir lire ces entretiens au lieu de les écouter, c’était parfait pour moi ! Aux questions – toujours les mêmes – de Lauren Bastide, les femmes interrogées parlent vrai, direct et franchement. Elles évoquent leurs mères, leurs... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2021

Le musée noir

Recueil de nouvelles d’André Pieyre de Mandiargues. Dans ce livre, vous trouverez : Un gros lapin roux adoré de sa jeune maîtresse, Une rencontre foudroyante dans une étrange boutique d’un passage nantais, Un homme nu et élastique dans le parc Monceau, La triste fin d’un troupeau de moutons noirs, Une maison de débauche où s’enchaînent les spectacles étranges, Des soirées macabres. Dans ces textes, chacun dédié à des artistes, l’horreur est étrange, follement esthétique. « Un furieux désir de peau noire s’était... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 décembre 2020

Ciao et la mer

Album de Sarah Khoury. Après la forêt, c’est la mer que le curieux Ciao découvre. Avec son masque rouge et ses grandes oreilles qui l’aident à nager, le petit lapin au bidon tout rond explore un nouvel environnement, sans s’imposer ni déranger. Face aux créatures qu’il rencontre, il ne s’effraie pas vraiment, mais il s’étonne et s’émerveille des différences en les voyant comme des forces, presque des super pouvoirs. Mais tout de même, il est mieux sur le sable chaud, avec sa petite propriétaire ! « Des routes argentées me... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
23 décembre 2020

Les contes de Noël de Pierre Lapin

Recueil de textes rédigés et illustrés par Beatrix Potter. Quel bel album que voilà ! J’ai une tendresse particulière pour Noël et pour les lapins, et aussi pour les histoires si joliment illustrées de Beatrix Potter. J’ai retrouvé Pierre Lapin, Jeannot Lapin, la famille Flopsaut et les souris du tailleur de Gloucester. Et j’ai découvert des textes charmants. Agrémenté d’illustrations rares ou inédites et de reproductions des cartes de vœux que Beatrix Potter envoyait à ses proches, cet ouvrage est un trésor de Noël. C’est un... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 décembre 2020

Ma bohème

Poème d’Arthur Rimbaud. Sous-titre : Poème à planter ou petit exercice de soin littéraire : poétisez vos peines, fleurissez vos solutions. Pour ceux qui ne le connaissent pas, voilà le très beau texte de ce poète météore, si tôt disparu du monde littéraire. Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ; Mon paletot aussi devenait idéal ; J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ; Oh ! là ! là ! que d’amours splendides j’ai rêvées ! Mon unique culotte avait un large trou. Petit-Poucet rêveur, j’égrenais... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 décembre 2020

David Bowie en BD

Bande dessinée collective. L’ouvrage se présente comme un docu-BD. Dans un ordre chronologique, les chapitres parcourent sur la carrière de David Bowie, de ses débuts à sa mort. « D’où vient Ziggy ? De très loin sans doute […] Ziggy est une incarnation directe du goût immodéré de David pour l’étrange, le fantastique, la science-fiction. » (p. 53 & 54) Chaque chapitre est dessiné par un illustrateur différent, et cela sied à merveille au transformisme de l’artiste. Je ne vais évidemment pas vous raconter la vie de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 décembre 2020

Le paradoxe des jumeaux

Essai de René Zazzo. Cet ouvrage commence par un entretien avec Georges et Laurence Pernoud et un autre avec Michel Tournier, notamment sur son roman Les météores, très inspiré des théories de René Zazzo. Suivent des chapitres plus scientifiques, largement agrémentés de chiffres et de graphiques. L’auteur transcrit également des témoignages de jumeaux, lui qui en a tant interrogés, sur le langage secret ou la sexualité. Il explore des exemples bibliques, mythologiques et littéraires, prouvant – si cela était nécessaire – que le sujet... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 décembre 2020

Nickel Boys

Roman de Colson Whitehead. « Vous êtes ici parce que vous êtes incapables de vivre avec des gens respectables. Bon. Nickel est une école, et nous sommes des professeurs. Nous allons vous apprendre à faire les choses comme tout le monde. » (p. 47 & 48) Maltraitances. Cadavres de jeunes garçons criblés de chevrotine. Cimetière secret. Sévices corporels. Punitions disproportionnées. Abus de pouvoir. Trafics. Racisme. Injustice. Nourriture immonde. Fouet. Meurtres. C’est surtout cela qui compose l’histoire sordide de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 décembre 2020

La dormition des amants

Roman de Jacqueline Harpman. « Je reprends la tâche dont je voudrais qu’elle ne soit jamais terminée comme si, me souvenant, j’étais toujours avec elle, vivante, radieuse, rieuse, jeune, et nous avons encore devant nous une éternité de cet étrange bonheur qui fut le nôtre. » (p. 218) Maria Concepcion, reine de France et d’Espagne, vient de s’éteindre. Son amant de toujours, Girolamo de los Lloros, prend la plume pour raconter ce que les chroniques ne savent pas. « Je ne suis point le héros de cette histoire, seulement... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]