Des galipettes entre les lignes

Chroniques littéraires.

30 décembre 2016

L'opticien de Lampedusa

Roman d’Emma-Jane Kirby. L’opticien de Lampedusa fait tant bien que mal tourner son affaire sur la petite île italienne. Il s’inquiète pour l’avenir de ses fils, mais il profite aussi de sa soixantaine avec son épouse et leurs amis. Lors d’une sortie récréative sur leur petit bateau de plaisance, ils aperçoivent des centaines de personnes en train de se noyer : ils viennent d’Érythrée et leur navire clandestin a fait naufrage. Pendant des heures épuisantes, l’opticien et ses amis tentent de sauver un maximum de personnes,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 décembre 2016

À l'orée du verger

Roman de Tracy Chevalier. En 1838, la famille Goodenough se débat depuis plusieurs années dans le Black Swamp pour faire pousser des pommiers. « Aux yeux de la loi, un verger constituait le signe indéniable qu’un colon avait l’intention de rester sur place. » (p. 16) Alors que James veut faire pousser et greffer des reinettes dorées pour la table, son épouse Sadie préfère les pommes à cidre pour faire de l’eau-de-vie. L’existence est rude et, chaque année, la fièvre des marais emporte un des enfants. Restent Sal,... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
22 décembre 2016

Les âmes et les enfants d'abord

Texte d’Isabelle Desesquelles. Un jour, à Venise, la narratrice a croisé une mendiante, main tendue vers le ciel, corps étendu sur le sol. Elle ne s’est pas arrêtée, mais l’image de cette femme est restée. « Pourquoi, Madame l’Obscure, votre misère fait-elle plus que me rentrer dedans ? Elle est installée, blottie dans ma pensée. » (p. 17) Hantée par cette misère incarnée, la narratrice s’adresse à elle. Madame, lui dit-elle. Cette déférence envers l’indifférence est aussi l’occasion d’interroger la marche du... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
20 décembre 2016

Sacrifice

Roman de Joyce Carol Oates. Dans un quartier pauvre du New Jersey, Ednetta Frye cherche sa fille, Sybilla. « Une espèce menacée, les jeunes Noirs. De douze à vingt-cinq ans, on était forcé de craindre pour leur vie dans les bas quartiers de Pascayne, New Jersey. » (p. 13) La gamine est retrouvée quelques jours plus tard, ligotée, maculée d’excréments et d’insultes racistes. Violentée, mais vivante. Vivante, mais mutique. « Personne croira une sale pute nègre sa parole contre la parole d’hommes blancs... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 décembre 2016

Shirley

Roman de Charlotte Brontë. Robert Moore voit son commerce de draps péricliter en raison de la guerre qui oppose la France et l’Angleterre. En outre, ses ouvriers refusent qu’il installe des métiers à tisser dans la fabrique, craignant de perdre leur emploi. À ses côtés, sa sœur Hortense tient le ménage et à fort à faire avec des domestiques indisciplinés. Leur cousine, la douce et jolie Caroline, orpheline de père et de mère, est très éprise de Robert et désespère d’en être aimée en retour. Mais le jeune homme ne se préoccupe que de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 décembre 2016

Le bazar des mauvais rêves

Recueil de nouvelles de Stephen King. Entre autres horreurs, vous trouverez ici : Une voiture carnivore, La mort de quelques chiens, Un vieux monsieur cleptomane, Une dune prophétique, Un sale gosse, Un idiot accusé à tort, Un homme d’Église qui veut connaître la puissance du péché, Une vision de la vie après la mort, Une liseuse pas comme les autres, Des mères célibataires fatiguées, Des vieux en maison de retraite, La forme de la douleur, Des nécrologies puissantes, Des survivants après la fin du monde. Pour... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

07 décembre 2016

1275 âmes

Roman de Jom Thompson. Nick Corey est le shérif du canton de Potts. Sa stratégie pour se faire réélire est simple : ne surtout pas se mêler des affaires des autres. C’est dire qu’on ne prend pas vraiment au sérieux ce shérif débonnaire qui se laisse rosser par des voyous et mener à la baguette par une épouse acariâtre. Mais Nick est un bon gars qui trouve du réconfort auprès des femmes et de la bouteille. « Nick, combien de temps crois-tu pouvoir continuer comme ça ? À ne faire strictement rien ? Tu t’imagines... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
05 décembre 2016

La goutte d'or

Roman de Michel Tournier. Idriss, jeune berbère, garde son troupeau dans le désert autour de l’oasis de Tabelbala. Passe une belle femme blonde dans une Land Rover. Elle photographie Idriss et lui promet de lui envoyer le cliché. Mais l’image n’arrive jamais. « Les vieux n’aiment pas trop les photos. Ils croient qu’une photo, ça porte malheur. Ils sont superstitieux, les vieux… » (p. 43) Le jeune garçon décide de partir en France, à Paris, pour retrouver son portrait et pouvoir le clouer sur un mur. De Tabelbala en... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 décembre 2016

Le bureau des jardins et des étangs

Roman de Didier Decoin. À paraître le 28 décembre. Katsuro pêchait les plus belles carpes dans la rivière Kusagawa. Tout Shimae le respectait pour l’honneur qu’il faisait rejaillir sur le village en livrant ces superbes poissons au Bureau des jardins et des étangs pour en orner les bassins des temples d’Heiankyô. À sa mort, sa veuve, la jeune et frêle Miyuki, décide d’honorer la commande passée à Katsuro et de livrer les dernières carpes pêchées par son époux. « Si elle échouait, le village tout entier serait déshonoré de... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
30 novembre 2016

Au revoir Monsieur Friant

Texte de Philippe Claudel. Souvenirs d’enfance, mélodie des jours passés, amours scolaires et juvéniles, douceur de la grand-mère et de la mère. En visitant son passé, Philippe Claudel compare certains tableaux de son existence avec des toiles d’Émile Friant, peintre du siècle précédent. Il se retrouve dans les scènes immortalisées par l’artiste, mais également dans sa révolte. « Car j’ai toujours senti dans certains tableaux de Friant, dans ceux des jeunes années, une sorte de défi au monde, de hurlement, comme s’il avait livré... [Lire la suite]
Posté par Lili Galipette à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]